Côtes-d’Armor : Menacés d’inondations, ce cimetière et ses 168 défunts vont devoir déménager

Côtes-d’Armor : Menacés d’inondations, ce cimetière et ses 168 défunts vont devoir déménager

Déménagement - Depuis 1986, il était déjà interdit de procéder à de nouvelles inhumations dans ce cimetière de Jugon-les-Lacs

Un déménagement pas comme les autres. A Jugon-les-Lacs, dans les Côtes-d’Armor, un cimetière va devoir fermer prochainement. D’après Le Télégramme, qui rapporte cette histoire pas banale, le cimetière du bourg placé autour de l’église Notre-Dame et Saint-Etienne est situé en zone inondable. A trois reprises, l’endroit avait été noyé sous les eaux ces vingt dernières années, poussant la municipalité à envisager son transfert. Depuis 1986 et un arrêté municipal, toute nouvelle inhumation y était interdit et on ne pouvait plus y faire aménager de nouveau caveau.

Avant de fermer ce lieu de recueillement, la mairie de Jugon-les-Lacs a alerté les familles des 168 personnes enterrées dans le bourg. D’après le maire, une centaine de tombes seraient déjà abandonnées depuis plusieurs années et manquent cruellement d’entretien. Les familles qui le souhaitent pourront cependant demander le transfert des sépultures, à condition de payer pour le renouvellement de la concession et de financer le transfert des marbres. Les défunts seront exhumés et transférés vers le cimetière de Bourgneuf, situé à quelques centaines de mètres de là.

Les familles ont jusqu’à 2027 pour se faire connaître auprès de la municipalité. Sans mot de leur part, les morts seront déplacés dans l’ossuaire de la commune. Et que (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Saint-Brieuc : Une marche blanche organisée en hommage à Angélique et Eva après le meurtre
Meurthe-et-Moselle : Un vétéran des guerres de Napoléon Ier, identifié après des fouilles dignes d’un « cold case »
Nîmes : Une centaine de tombes pillées dans un cimetière