C’était un 27 mars : un Grand Chelem pour Yachvili et la France face aux champions du monde

Moinard, Valentin
Sport24
Dimitri Yachvili et ses coéquipiers célèbrent le Grand Chelem / Panoramic
Dimitri Yachvili et ses coéquipiers célèbrent le Grand Chelem / Panoramic

Au Stade de France, les Bleus décrochent le huitième Grand Chelem de leur histoire face à leurs rivaux anglais. Une rencontre marquée de la classe d’un joueur : Dimitri Yachvili.

Pouvait-on rêver plus belle finale ? Pour son dernier match du Tournoi des six nations 2004, les Bleus de Bernard Laporte défient l’Angleterre, avec en ligne de mire un deuxième Grand Chelem en trois ans, après celui de 2002. Mais au Stade de France, ce n’est pas n’importe quel XV de la Rose qui s’avance face aux coéquipiers de Fabien Pelous. Les Anglais viennent tout simplement de remporter le Mondial organisée en Australie quelques mois plus tôt, devenant à l’époque la première équipe européenne (et encore la seule aujourd’hui) à soulever la Coupe Webb Ellis. Surpris par l’Irlande à Twickenham plus tôt dans la compétition (19-13), les joueurs de Sa Majesté ont déjà dit adieu à leurs rêves de Grand Chelem. Mais ils peuvent encore gâcher la fête des Français, voire même remporter le Tournoi s’ils s’imposent de huit points ou plus.

Le XV de France réalise quant à lui le parcours parfait jusque-là, avec deux succès à domicile face à l’Irlande et l’Italie, ainsi que deux victoires en Ecosse, et surtout au pays de Galles, pour pouvoir s’offrir cette occasion d’aller chercher le Grand Chelem. La rencontre s’annonce ainsi alléchante entre les deux équipes les plus offensives du Tournoi, notamment grâce à une équipe de France composée de plusieurs jeunes déjà bien installés et amenés à jouer les premiers rôles dans les années à venir, à l’image de Frédéric Michalak, Imanol (...) Lire la suite sur sport24.com

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Plongée dans les coulisses du XV de France (vidéo)

Les Gallois n’ont pas réussi à basculer dans une nouvelle ère

Joe Marler s’en sort bien pour son «attouchement» sur Alun Wyn Jones

Le Gallois Alun Wyn Jones va égaler le record mondial de sélections de Richie McCaw

Inscrivez-vous à la newsletter de Sport24

À lire aussi