Le "cœur brisé" par Avintia, Tito Rabat vise Aprilia

Vincent Lalanne-Sicaud
·3 min de lecture

Durant le week-end du GP d'Europe, Avintia a annoncé le recrutement de Luca Marinia et d'Enea Bastianini pour la saison 2021. Ce duo remplacera , qui avait pourtant un contrat pour la saison prochaine. Souhaitant dans un premier temps éviter le sujet, le pilote espagnol s'est exprimé sur son avenir ce jeudi, reconnaissant qu'il n'a "pour le moment rien" en vue de l'année 2021.

"Quand je vois que je suis sans moto, j’ai le cœur totalement brisé, comme vous pouvez l’imaginer", a déclaré Rabat, sans cacher sa crainte de voir sa carrière en MotoGP s'arrêter dans une semaine, au GP du Portugal : "De l’extérieur, c’est facile de parler de cette situation. Quand on le vit soi-même, c’est très différent, je me suis battu depuis mon enfance pour arriver [en MotoGP]. Je suis arrivé là, je n'ai pas eu l’opportunité que je méritais en MotoGP, parce que je n’ai jamais été dans une équipe satellite, j’ai toujours été dans une équipe privée, avec un contrat privé."

"Dans cette catégorie, quand c’est comme ça, c’est très dur d’avoir de bons résultats. Ce n’est pas impossible, mais on a moins la possibilité de briller. C’est beaucoup plus difficile. Toutes ces années, je me suis battu, j’ai gardé la mentalité pour tout donner, tout donner, tout donner."

Lire aussi :

Transferts MotoGP : qui pilotera où en 2021 ? Espargaró soutient Iannone : "4 ans de suspension c'est ridicule"

Tito Rabat a encore une option pour rester en MotoGP. Le Tribunal arbitral du sport a confirmé la suspension d'Andrea Iannone pour quatre ans, ce qui libère une place chez Aprilia pour la saison 2021. est le favori pour prendre le dernier guidon disponible sur la grille mais Rabat est lui aussi en discussions avec le constructeur italien.

"Mon manager étudie nos options pour l’an prochain, surtout une concrète qui est Aprilia, et c’est tout. Ce serait un rêve qu'une équipe de MotoGP mise sur moi. Au final, beaucoup de pilotes de premier plan visent cette place. Ce sera super difficile mais je crois en mes chances. Je sais que je suis très performant. Je sais qu’avec une bonne moto et une équipe qui me soutient, j’ai le niveau pour me me battre."

Des rumeurs envoient Tito Rabat en WorldSBK la saison prochaine, mais sans le soutien d'un constructeur et avec un palmarès vierge de tout podium en MotoGP, le Champion 2014 du Moto2 n'est pas certain que cette catégorie soit véritablement sa meilleure chance. "Évidemment, c’est une option", a-t-il indiqué. "C’est également un championnat de très haut niveau, ce n’est évidemment pas le MotoGP mais il y a aussi un niveau élevé entre les pilotes. Mais tous les pilotes qui y sont allés [après avoir été en MotoGP] avaient la possibilité de rester dans une équipe d’usine ou satellite, ils ont fait des podiums en MotoGP, ils ont gagné des courses en MotoGP."

Rabat est prêt à étudier d'autres solutions pour la saison 2021, quelle que soit la catégorie. "Rien n'est exclu, que ce soit être pilote d'essais, redescendre en Moto2 ou autre chose, tout est possible à ce stade. Mais j'aimerais avoir un beau projet, plusieurs options pourraient me motiver à continuer, donc on verra."

En attendant de savoir de quoi son avenir sera fait, Rabat reste concentré sur sa saison. "Je vais essayer de profiter de ces deux dernières courses et de faire de mon mieux", annonce-t-il, précisant qu'il essaie de conserver le meilleur état d'esprit possible : "J’ai essayé de faire des choses positives [depuis l'annonce d'Avintia], rien de négatif. Après la course, je suis allé faire du vélo dans les montagnes. Je me lève à 7h sans réveil. Je me couche peut-être à minuit, complètement détruit. Toute la journée, je m’entraîne, je dépense toujours bien mon énergie. Maintenant, je suis encore plus motivé."

Avec Germán Garcia Casanova