C1 - La Juve a dompté Monaco

Plus solide et réaliste que Monaco, la Juve a fait un grand pas vers la finale de la C1 en s’imposant 2-0 mercredi soir à Louis-II. Les Monégasques sont condamnés à l’exploit la semaine prochaine en Italie.

Auteur d’un doublé, Higuain a assommé Monaco mercredi…

 

On pensait que rien ne pouvait résister à Monaco, pas même la Juve et sa défense de fer, la 2e d’Europe derrière celle du Bayern Munich. Et pourtant. Pour son 58e match de la saison, l’ASM est tombé sur un “os” cinq étoiles mercredi à Louis II. Archi-solide et dirigée en première période par un immense Buffon (qui fêtait sa 100e en C1), la Juve a donné une leçon de réalisme à l’actuel leader de L1, qui restait pourtant sur 13 succès de rang à domicile, toutes compétitions confondues.


Auteur d’un doublé, Higuain a marqué à deux moments clés du match. Le premier but inscrit au terme d’une action collective d’école est venu juste avant la demi-heure de jeu (29e). Le deuxième – sur une merveille de passe de Dani Alves – juste avant l’heure de jeu (59e).


Privé de Mendy (forfait de dernière minute), Monaco n’a que très rarement fait peur aux Bianconeri en deuxième période. Quasi-assurée du titre en Serie A, la Vieille dame n’a encore jamais été éliminée en Coupe d’Europe par un club français (format aller/retour). Pour changer la donne, Monaco devra réaliser des miracles la semaine prochaine en Italie.


Les 3 chiffres à retenir
0 – La Juve n’a toujours pas encaissé de but cette saison en C1, en 5 matches à élimination directe. En comptant les six premiers matches de la phase de groupes, les Italiens n’ont encaissé que deux buts en 11 rencontres.
3 – Quasi assurée du titre de Champion d’Italie, la Juve pourrait réaliser un triplé puisqu’elle est toujours en course pour la C1 et la Coupe d’Italie (finale probable le 2 juin face à la Lazio)
1963 – L’ASM n’avait plus perdu face à un adversaire italien depuis le 1er tour retour de la Coupe des champions 1963-1964 (3-1 face à l’Inter).

Les tops et les flops
Quasiment que du top pour la Juve. Auteur de plusieurs arrêts décisifs en première période, Buffon a été l’un des trois grands artisans du succès italien. Dani Alves, double passeur décisif et Higuain (doublé) complètent le podium. Dybala a convaincu, et la défense n’a rien lâché. Côté ASM, personne n’est vraiment passé au travers. Mbappé et Bernardo Silva ont fait un gros début de match avant de s’éteindre. Pour son premier match depuis un mois, Sidibé a vécu un retour difficile côté gauche, alors que ce n’est pas son couloir de prédilection.



 

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages