C1 - Monaco l'a fait !

Au terme d’un match à rebondissements, Monaco a réussi l’exploit de battre Manchester City par deux buts d’écart mercredi soir à Louis-II (3-1). Le ticket pour les quarts de finale est validé.

Monaco a fait vibrer la France du foot mercredi soir…
Monaco a fait vibrer la France du foot mercredi soir…

Ici et maintenant, Monaco est probablement ce qui se fait de mieux en Europe. Toujours d’attaque, les leaders de la L1 aux 84 buts l’ont confirmé mercredi soir à domicile en réalisant l’exploit retentissant de remonter deux galettes à Manchester City, vainqueur 5-3 à l’aller. Peu d’équipes peuvent se vanter d’en planter 3 à l’aller et au retour face à l’ogre britannique. Monaco l’a fait. Aucune équipe coachée par Guardiola n’avait été éliminée si précocement en Ligue des Champions. Monaco est passé par là. Et rien ne semble désormais pouvoir l’arrêter.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Dès les premières minutes, le club de la Principauté n’a laissé aucune chance aux Citizens. Le désormais inévitable Mbappé a logiquement ouvert le score tel un renard, sur un service de Bernardo Silva (8e). A la fois fougueux devant et disciplinés derrière, les Monégasques ont doublé la mise et fait le plus gros du travail juste avec la demi-heure de jeu. Cette fois, c’est Fabinho qui, du plat du pied droit, a repris victorieusement un centre parfait de Mendy (29e). Surclassé à la pause, les Mancuniens n’avaient pas réussi à tenter le moindre tir pour la première fois de leur histoire européenne.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Au retour des vestiaires, la domination anglaise fut étouffante et le diable Sané était à l’affût d’un tir détourné par Subasic (71e). A moins de 20 minutes de la fin, la bande à Guardiola était en quart de finale. Mais l’énorme match des Sudistes se devait d’être récompensé et c’est finalement Bakayoko, d’un coup de boule parfait, qui creusait un écart définitif, synonyme de quart de finale de C1 pour la 2e fois en 3 saisons. Chapeau Monaco !

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le chiffre : 40
Selon les statistiques, l’ASM n’avait que 40% de chances de se qualifier après sa défaite 5-3 à l’aller. En 2004, les Monégasques, coachés par Didier Deschamps, avaient pourtant déjà réussi à remonter un retard de 2 buts face au grand Real de Zizou en quart de finale de C1.

Les tops et les flops
Flop intégral pour City, qui, hormis Sané, n’a (bien) joué que 20 minutes en début de 2e mi-temps. Les Citizens restaient pourtant sur 11 matches sans revers, et 6 clean sheets de rang à l’extérieur, toutes compétitions confondues. Pour Monaco, Mbappé a confirmé qu’il était l’homme en forme du moment. Le jeune prodige a inscrit son 17e but de la saison TCC. Discret mais précieux, Germain a parfaitement suppléé Falcao. Mention bien également pour Mendy et Subasic, auteur d’un arrêt décisif face à Agüero peu après l’heure de jeu. Globalement, toute l’équipe a été à la hauteur de l’évènement. Il n’y a qu’à voir le nom des buteurs.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.