Caen: Garande allume ses joueurs, "nuls" et trouillards

Patrice Garande n’a guère apprécié l’attitude de son groupe ce samedi lors de la défaite contre Nantes (0-2). Le coach de Caen pense ses joueurs capables de se maintenir. Mais à condition de montrer un tout autre visage dans les semaines à venir.

Le souffle de la zone rouge caresse l’échine des Caennais. Battu à domicile ce samedi par Nantes (0-2), le Stade Malherbe ne compte plus qu’un point d’avance sur Dijon, premier non relégable.

A lire aussi >> L’opportunisme bordelais, la chute caennaise, la furia lorientaise… le débrief de la 34e journée de Ligue 1

"On a été nuls"

De quoi sérieusement irriter Patrice Garande: "Je suis en colère. Très en colère. Je l’ai fait savoir aux joueurs à la mi-temps, parce que notre première mi-temps n’est pas digne d’une équipe qui cherche à se sauver. On a été nuls sur tous les plans, mangés dans les duels et catastrophiques avec le ballon!"

A lire aussi >> Caen-Nantes: les supporters nantais expulsés du stade à la pause

"Je sentais bien qu’ils avaient la trouille"

"Evidemment qu’il y a urgence, poursuit le coach de Caen. Il faut prendre les points à chaque match, chaque point est important. Mais il faut se donner le moyen de les prendre. Aujourd’hui (samedi), on ne l’a pas fait, on était à côté. Même si je mets beaucoup ça sur le compte de la trouille. Je sentais bien au départ qu’ils avaient la trouille. Après, une fois qu’on est partis, il faut se lâcher, il faut se libérer, et ça aujourd’hui on n’a pas été capables de le faire. Donc contre cette équipe-là, le match était plié à la mi-temps."

"Je pense qu’on va se maintenir"

Garande, sur le banc...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages