Caen souffre mais domine Metz en clôture de la 2e journée de Ligue 2

La joie des Caennais après le but de Djibril Diani. (E. Garnier/L'Équipe)

Vainqueur dans la douleur de Metz (1-0) lundi soir en clôture de la 2e journée de Ligue 2, Caen poursuit son début de saison sans faute.

Caen peut souffler. Vainqueurs du choc en clôture de la 2e journée de Ligue 2 face à Metz (1-0), les Normands ont été plus efficaces que les Lorrains dans les deux surfaces pour s'offrir une deuxième victoire en autant de matches. Les voilà deuxièmes du Championnat, avec le même nombre de points que Guingamp, le leader. Djibril Diani a délivré ses coéquipiers d'une tête rageuse en fin de première période (39e).

lire aussi

Le film de Caen-Metz

Deux prétendants à la montée s'affrontaient au stade Michel-d'Ornano pour se donner des certitudes pour le reste de cette saison. Et si ce sont bien les Caennais qui ont remporté ce match, le contenu ne poussera pas les Messins à s'inquiéter outre mesure pour le reste de la maison. Logiquement, les deux formations ont commencé le match sans trop de prises d'initiatives, mais en mettant de l'intensité pour déséquilibrer le bloc adverse. Les Grenats se sont créé les deux premières occasions de la rencontre, avec une frappe dans un angle fermé d'Ibrahima Niane (10e) et une tête de Lamine Gueye (11e) sans danger pour Anthony Mandrea.

Montant progressivement en régime au cours de la première période, les locaux ont enfin concrétisé leur légère emprise sur la rencontre avec un rush d'Abdi (38e). Sur le corner suivant cette action, Romain Thomas s'est imposé dans les airs et a remis pour Samuel Essende. L'attaquant a prolongé de la tête pour Djibril Diani qui a propulsé le ballon au fond des filets d'Alexandre Oukidja (39e), impuissant.

2

Arrivé en janvier en provenance du Grasshopper Zurich, Djibril Diani, milieu défensif, a marqué son deuxième but sous le maillot caennais.

Loin d'abattre les Lorrains, ce but les a plutôt galvanisés : Niane a mis le feu dans la défense adverse mais a oublié de servir Georges Mikautadze (54e), Boubacar Traoré a vu sa frappe à ras de terre déviée par Mandrea (63e), et lorsque ce dernier n'était pas sur le chemin des attaquants de Metz, c'est son poteau qui empêchait les Messins d'égaliser (65e).

Caen n'a réagi que par intermittence au cours de la deuxième période, avec une volée du gauche d'Essende sauvée par Oukidja (60e), mais a su conserver son avance pour dominer les Grenats, qui n'ont donc pas enchaîné après leur succès lors de la 1re journée contre Amiens (3-0).