Cal Crutchlow "en discussions très avancées" avec Yamaha

Vincent Lalanne-Sicaud
·2 min de lecture

Avant même le début de la saison, .

"Je suis dans des discussions très avancées avec Yamaha et je pense que dans un avenir très proche, nous trouverons un accord qui conviendra aux deux parties", a annoncé Crutchlow. "C’est un projet qui m’intéresse vraiment, qui me conviendrait très bien après cette saison, grâce à mes connaissances du MotoGP, mes saisons en MotoGP et ma vitesse. Je pense que cela fonctionnerait bien."

Celui qui est encore dans le team LCR pour deux courses préfère donc l'option de réserviste chez Yamaha à celle de titulaire chez Aprilia, quitte à surprendre. "J’ai informé Aprilia que je ne veux pas faire ce projet", a confirmé Crutchlow, sans se confier sur les raisons à l'origine de ce choix : "J’ai mes raisons et je ne souhaite pas en discuter ici ou maintenant. Ce n’est probablement pas le moment. Je crois que j’ai pris la bonne décision avec Yamaha. J’ai probablement fait l’inverse de ce que tout le monde attendait !"

Lire aussi :

Le "cœur brisé" par Avintia, Tito Rabat vise Aprilia Lorenzo admet qu'un rôle d'essayeur Aprilia est une option pour 2021

Crutchlow pourrait malgré tout disputer quelques courses avec Yamaha la saison prochaine, en tant que wild-card, mais il n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet. "Nous sommes en discussions pour beaucoup de choses, évidemment, et cela en fait peut-être partie, peut-être pas", a-t-il indiqué, ajoutant que cette éventualité ne rendrait pas une signature chez Yamaha "plus motivante".

Crutchlow a "dépassé" ses attentes en MotoGP

Les deux courses qui sont encore à disputer cette année, à Valence puis à Portimão, pourraient donc être les dernières de Cal Crutchlow en MotoGP, après dix saisons dans le championnat passées sous les couleurs de Tech3, Ducati et LCR, pour un total de trois succès, tous au guidon d'une Honda. Une page va se tourner pour le Britannique, qui reste fier de ce qu'il a accompli dans la catégorie.

"Je suis à la fois heureux et triste, évidemment", a reconnu Crutchlow. "Au final, je suis un compétiteur né, je viens ici pour me battre et je pense toujours que je peux bien faire. Mais le plus souvent, comme vous le savez, on ne connaît pas le succès dans cette catégorie. Si le succès est la victoire, alors plus de 90% des pilotes ne réussissent pas à gagner."

"Mais j'ai eu dix belles années en MotoGP, j'ai eu une belle carrière, j'ai largement dépassé mes attentes en MotoGP, et j'en suis très heureux. J'ai une belle vie, pour moi et ma famille. C'est triste si je ne suis peut-être plus pilote à temps plein en MotoGP, mais de l'autre côté, je suis content de ce que j'ai accompli jusque-là. Et c'est tout. Si je fais autre chose, je consacrerai mon énergie à autre chose."