Cal Crutchlow s'est déchiré un ligament de l'épaule

Vincent Lalanne-Sicaud
·3 min de lecture

Nouvel épisode dans la saison galère de . Le pilote britannique souffrait de l'épaule droite après avoir senti un craquement durant le Grand Prix de Teruel. Les examens passés après la course ont révélé une déchirure du ligament dont les conséquences ne seront véritablement mesurables qu'après les premiers essais du Grand Prix d'Europe, ce vendredi.

Lire aussi :

Crutchlow a senti "un gros craquement" dans son épaule

"J'ai passé un scanner juste après la course et cela a confirmé ce que je disais à la dernière course, il y a vraiment eu un craquement dans mon épaule", a déclaré Crutchlow en arrivant à Valence. "Malheureusement, le ligament a été déchiré et tant que je ne serai pas en piste, les dégâts et mes sensations ne seront pas connus."

"Évidemment, on peut le voir sur le scanner, les médecins aussi, et on évaluera la situation après la fin de la saison, pour voir comment c'est. Mais on verra. Évidemment, c'était douloureux sur le moment. Ce n'était pas mauvais la semaine dernière. Il faisait très froid ces derniers jours chez moi, et la douleur est un peu réapparue."

Les blessures se sont accumulées pour Cal Crutchlow cette saison. Tout a commencé avec une chute au warm-up de Jerez, en ouverture de la saison, dans laquelle l'Anglais s'est fracturé le scaphoïde gauche. Lors des courses suivantes, Crutchlow a trop sollicité son avant-bras droit, à tel point qu'une opération d'un arm-pump a été nécessaire avant le double rendez-vous de Misano, où il a dû déclarer forfait. La cicatrisation de son avant-bras droit a depuis été très difficile.

Crutchlow devient fataliste face à l'accumulation des blessures : "Ma semaine classique consiste à voir [ma femme et ma fille], faire du vélo et passer à l'hôpital. Pourquoi faudrait-il que ça change ?" ironise le pilote du team LCR.

Pas d'évolution dans les discussions avec Aprilia

Cal Crutchlow a également été interrogé sur l'avancée de ses discussions avec Aprilia, qu'il pourrait rejoindre en 2021 si la suspension d' était confirmée par le Tribunal Arbitral du Sport. Aucune décision ne sera prise tant que le TAS ne se sera pas prononcé.

Lire aussi :

Affaire Iannone : Aprilia s'agace du temps nécessaire au TAS

"C’est difficile de répondre à cette question parce que cela ne sert à rien de discuter tant que [le TAS] n'a pas décidé de ce qu’ils font de Maniac [le surnom de Iannone]", estime Crutchlow, qui ne s'inquiète pas pour son avenir : "Évidemment, j’ai parlé avec eux, discuté avec eux. Je ne peux pas en dire plus. Il faudra demander à Massimo [Rivola, le patron d'Aprilia Racing]. Si cette option devient possible, il faudra voir si je veux le faire ou pas, et s’ils veulent le faire aussi. On verra. Je suis très content de ma situation actuelle. Je suis très content de ce qui sera possible pour moi prochain. On verra ce qu'il se passera."