Cameroun, la guerre des langues n'en finit plus

SO FOOT
·1 min de lecture

Ce samedi 24 octobre, l'horreur a franchi un palier. Un groupe d'hommes armés prend d'assaut la classe de 6e de la Mother Francisca International Bilingual School. Cette école privée est située dans la ville de Kumba, dans le sud-ouest, l'une des deux régions anglophones du Cameroun. Sept élèves âgés de 9 à 12 ans sont tués. Les assassins ont fait irruption dans une salle de classe, avant de tirer sur les écoliers. Un drame qui bouleverse le Cameroun, notamment ses sportifs, accusés jusqu'ici de se réfugier dans un bien confortable silence. Stéphane Mbia réagissait le lendemain du drame en signant ce message : "Le Cameroun saigne... Je pense aux familles brisées, hier à Kumba, par ces actes odieux et lâches ! Aller à l'école n'est pas un crime... C'est la jeunesse et l'avenir de notre pays qui ont été touchées !"

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com