Une campagne contre les discriminations et le harcèlement sexuel

La Formule 1 a dénoncé des comportements inacceptables dans le public au GP d'Autriche, le 10 juillet. (Dominik Angerer/EXPA/Presse Sports)

La Formule 1 a mis en place une campagne de communication pour lutter contre les comportements racistes, homophobes et de harcèlement sexuel, après plusieurs incidents survenus dans le public.

La Formule 1 a lancé une campagne pour lutter contre le racisme, l'homophobie et le harcèlement, à la suite de plusieurs incidents impliquant le public des courses automobiles ces derniers mois. Intitulée « Drive it out », qu'on pourrait traduire par « Chassons ça », elle concerne à la fois les faits sur les lieux des épreuves et les comportements sur les réseaux sociaux.

Lewis Hamilton

« Toute agression est inacceptable »

Ce message d'unité est relayé dans une vidéo mettant en scène les vingt pilotes, ainsi que le patron exécutif de la F1, Stefano Domenicali, et le président de la Fédération internationale automobile (FIA), Mohammed Ben Sulayem.

« Nous ne pouvons laisser s'échapper ceux qui pensent qu'ils ont le droit d'agresser les autres, affirme Lewis Hamilton, le septuple champion du monde. Toute agression est inacceptable. Si vous ne pouvez pas être respectueux, vous ne faites pas partie de notre sport. »

À l'occasion du Grand Prix d'Autriche, le 10 juillet, la Formule 1 avait annoncé ouvrir une enquête concernant des « comportements inacceptables » de certains supporters. Plusieurs fans avaient notamment dénoncé des insultes racistes, homophobes, et certaines femmes ont dit avoir été victimes de harcèlement sexuel.

lire aussi

Toute l'actualité de la Formule 1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles