CAN : Tant qu'il y a pelouse, y a match !

·1 min de lecture

Bien qu'il ne s'attendait sûrement pas à tomber dans le piège tendu par la Guinée équatoriale (0-1), le sélectionneur algérien Djamel Belmadi n'avait pas attendu le désastre pour pointer du doigt les conditions de jeu. "On va jouer juste après un match (Côte d'Ivoire-Sierra Leone, NDLR), sur une pelouse qui à la base n'est déjà pas top. Je ne dis pas qu'elle est catastrophique, mais pas du niveau des grands tournois comme une Coupe d'Afrique. Crier au loup ne fera pas avancer nos affaires. On doit faire avec", déplorait l'entraîneur des Fennecs samedi dernier en conférence de presse, la veille du naufrage. Ce même après-midi, le champ de patates du Japoma Stadium avait poussé le gardien ivoirien Badra Ali Sangaré à manquer sa dernière prise de balle et à se blesser. Depuis le début de cette CAN 2021, chaque sélection est…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles