La Tunisie brise le rêve malgache

Yahoo Sport
La Tunisie brise le rêve malgache
La Tunisie brise le rêve malgache

CAN 2019 - Le superbe parcours des Barea en Egypte s’est arrêté en quart de finale, face à des Aigles de Carthage supérieurs dans tous les secteurs de jeu (3-0). La Tunisie rejoint dans le dernier carré le Nigéria, l’Algérie et le Sénégal, qu’elle affrontera dimanche pour une place en finale.

Sur un nuage depuis le début de la compétition, Madagascar est brutalement redescendu sur terre ce jeudi soir, face à une sélection tunisienne qui a fait valoir sur le terrain la différence d’expérience et de talent qui existait sur le papier entre les deux équipes. Emmenés par un virevoltant trio offensif Khazri-Msakni-Khenissi, les Aigles de Carthage ont largement dominé ce quart de finale et décroché une victoire qui ne souffre aucune contestation (3-0).

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Après une bonne entame des Barea, les hommes d’Alain Giresse posaient en effet rapidement leur empreinte sur la rencontre, et commençaient à ouvrir des brèches dans la défense malgache. Après plusieurs coups de semonce et quelques arrêts brillants du gardien Melvin Adrien, la pause était atteinte sur un score nul et vierge, un petit miracle pour le petit poucet de cette CAN (première participation).

Les Aigles à l’usure

Dès le retour des vestiaires cependant, la Tunisie haussait encore le ton et finissait par faire craquer l’arrière-garde adverse, sur une frappe de Sassi déviée malencontreusement par Fontaine (0-1, 52e). Le plus dur était fait, et les joueurs de Nicolas Dupuis, bien que vaillants, n’allaient pas trouver les ressources pour réagir. A l’inverse, la Tunisie enfonçait rapidement le clou par son capitaine Msakni (0-2, 60e), avant de gérer tranquillement et de terminer le travail dans le temps additionnel, sur une contre-attaque idéalement menée par Khazri et conclue par Sliti (0-3, 90e+3).

Maîtres de leur sujet comme jamais jusqu’ici dans cette CAN, les Aigles ont donc fait exactement ce que leurs supporters attendaient au moment d’aller chercher la sixième qualification de leur histoire dans le dernier carré de la compétition continentale, la première depuis 2004 (où la Tunisie avait finalement décroché le titre). Un adversaire d’un tout autre calibre les attend en demi-finale, puisque Youssef Msakni et ses coéquipiers défieront les redoutables Sénégalais (dimanche, 18h). Avec, donc, un plein de confiance qui ne devrait pas faire de mal...

À lire aussi