Le Canada élimine l'Allemagne au double décisif en quarts de finale de Coupe Davis

Vasek Pospisil et Denis Shapovalov ont disputé jeudi un double ensemble seulement pour la sixième fois de leur carrière. (Oscar J. Barroso/AFP7)

Menés 1-0 puis mal embarqués dans le double décisif, les Canadiens ont réussi à dominer les Allemands, jeudi soir (2-1), en quarts de finale de Coupe Davis. Ils affronteront les Italiens samedi, en demi-finales.

Alors que, sur le papier, le Canada alignait l'équipe la plus forte en simple sur cette phase finale de Coupe Davis à Malaga, il s'en est fallu de peu que Félix Auger-Aliassime (6e ATP) et Denis Shapovalov (18e ATP) s'avouent vaincus dès leur entrée en lice, jeudi soir, en quarts de finale, face à l'Allemagne. Mais ils s'en sont sortis de justesse, au double décisif (2-1).

lire aussi : Le tableau de la Coupe Davis

Tout avait mal commencé, à cause d'un Jan Lennard Struff qui entretient un rapport plutôt festif avec la Coupe Davis cette année. À 32 ans, l'ex-29e mondial a bigrement chuté au classement ATP (152e cette semaine) mais, armé de ses frappes lourdes et du soutien de son banc, l'Allemand a réussi ses meilleurs matches de la saison dans cette compétition par équipes.

C'est ainsi qu'il avait battu Benjamin Bonzi en septembre dernier, à Hambourg, lors de la phase qualificative, et c'est ainsi qu'il a réussi à cueillir le feu follet Denis Shapovalov, jeudi, en ouverture du quart de finale opposant les siens aux Canadiens. Il aurait pu ne pas se remettre des deux balles de match manquées à 5-3 puis à 5-4 dans la dernière manche, mais c'est bien lui qui a survolé le tie-break décisif (7-2) pour donner l'avantage à l'Allemagne (6-3, 5-6, 7-6 en 2h05).

Krawietz et Puetz ne sont plus à 100 %Dans la foulée, Félix Auger-Aliassime s'est montré suffisamment autoritaire sur ses engagements pour dominer Oscar Otte (65e) et remettre les deux équipes à égalité (7-6 [1], 6-4 en 1h42) avec trois fois plus de coups gagnants (36 contre 12) et une faute directe de moins (16 contre 17) que son adversaire.

Comme dans le quart Italie-États-Unis de début de journée (2-1 pour Fabio Fognini and Co), c'est un double décisif qui a déterminé le vainqueur. Et à ce jeu-là, l'Allemagne disposait avec Tim Puetz et Kevin Krawietz de deux superbes spécialistes, qui disputaient ce jeudi, respectivement, leur 13e et 12e double en Coupe Davis, avec chacun 100 % de victoires jusque-là.

Lorsqu'ils ont remporté haut la main la première manche, en prenant deux fois le service de Pospisil (6-2), la cote leur était extrêmement favorable, mais les Canadiens ont su hausser leur niveau de jeu pour égaliser à un set partout avant d'enfoncer le clou en breakant Krawietz blanc, à 1-1 au troisième, et d'envoyer, juste après minuit, leur équipe en demi-finales (2-6, 6-3, 6-3 en 1h45). Ce sera face à l'Italie, samedi, à partir de 13 heures.

lire aussi : L'actualité du tennis