Canadian Open : la victoire au bout du spectacle pour Rory McIlroy, Paul Barjon 46e

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Rory Mcllroy signe sa 21e victoire. (Jaime Lopez/JAM MEDIA/PRESSE SPORTS/Jam Media/Presse Sports)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Sur un parcours de Saint George's propice aux scores bas dimanche (12 cartes sous les 66), Rory McIlroy a été le plus fort. Malgré un score de 60 de Justin Rose et la pression imposée par Justin Thomas et Tony Finau, le Nord-Irlandais s'impose en -19, à quatre jours du début de l'US Open.

Alors que la lutte à distance avec le nouveau-né LIV Golf ne fait que commencer, le PGA Tour a concocté au Canada la meilleure des réponses au circuit saoudien. Sur un parcours de Saint George's offert aux birdies et aux eagles, avec des greens souples et des positions de drapeaux tentantes, l'élite mondiale s'en est donné à coeur joie devant un public conquis.

D'abord avec Justin Rose, auteur de trois eagles et sept birdies et en course jusqu'au dernier trou pour casser la mythique barre des 60 coups. Auteur d'un bogey au 18, l'Anglais s'est finalement contenté d'une carte de 60 (-10) et d'une 4e place en -14. Mais le ton est alors donné pour Rory McIlroy, Tony Finau et Justin Thomas.

Ce trio a mis le feu aux neuf premiers trous du tracé de Toronto, avec treize birdies à eux trois. Mais malgré deux bogeys aux trous 13 et 16 et un dernier long putt réussi par Finau au 18 (64, -17, 2e), Rory McIlroy réussit finalement à accélérer sur les deux derniers trous pour finalement s'imposer en solitaire (62, -19). Avec ses deux points perdus sur les trois derniers trous, Justin Thomas termine quant à lui seul 3e (64, -15).

21e victoire pour McIlroy

À quatre jours du début de l'US Open, McIlroy, 33 ans, signe au Canada sa 21e victoire sur le PGA Tour. Soit une de plus que Greg Norman, boss du LIV Golf, un circuit auquel le 8e joueur mondial se refuse.

Désormais 4e de la FedExCup, le quadruple vainqueur de Majeur réussit d'ailleurs enfin à conserver un titre, qui plus est sur l'une des plus anciennes épreuves du circuit américain. C'est enfin son deuxième trophée sur la saison 2021-2022, après la C.J Cup raflée en octobre dernier à Las Vegas.

lire aussi

Les résultats du Canadian Open

Côté français, Paul Barjon n'est pas parvenu à inverser la tendance après un samedi en 70 coups. Le Néo-Calédonien signe un autre 70 pour finir sa semaine canadienne à la 46e place (-1). Il reste à la 175e place du classement américain.

lire aussi

Toute l'actu du golf

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles