La Canadienne Mary-Sophie Harvey affirme avoir été droguée le dernier soir des Mondiaux

La nageuse canadienne Mary-Sophie Harvey affirme avoir été droguée après les Championnats du monde de natation fin juin. (Sy. Thomas/L'Équipe)

La nageuse canadienne Mary-Sophie Harvey a écrit mercredi sur son compte Instagram avoir été droguée lors de la dernière nuit des Championnats du monde. Elle a aussi été victime d'une côte fêlée et d'une commotion cérébrale.

La nageuse canadienne Mary-Sophie Harvey, 22 ans, a révélé sur ses réseaux sociaux avoir été droguée le dernier soir des Mondiaux. Elle y dit s'être réveillée « complètement perdue » avec son manager d'équipe et son médecin à ses côtés, sans le moindre souvenir dans un laps de temps de quatre à six heures, et couverte de « dizaines de bleus » sur son corps au réveil.

« J'ai encore peur de penser à ce que je ne sais pas de cette nuit, a-t-elle écrit dans son message sur les médias sociaux. Je suis toujours, d'une certaine manière, honteuse de ce qui s'est passé, et je pense que je le serai toujours.... Mais je ne laisserai pas cet événement définir qui je suis. »

Mary-Sophie Harvey a obtenu une médaille de bronze à Budapest au sein de l'équipe canadienne de relais 4x200 mètres, lors des Championnats du monde de natation qui se sont terminés le 25 juin.

La FINA (Fédération intrnationale de natation) n'a pas encore réagi aux déclarations de la jeune nageuse canadienne.

lire aussi

Toute l'actualité de la natation

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles