Cannes 2023 - Vincent Lacoste et Anaïs Demoustier : « Amis pour la vie ! »

© DR

Ils nous avaient fait rire dans « Fumer fait tousser », la comédie de Quentin Dupieux. La réalisatrice Katell Quillévéré a réuni de nouveau Vincent Lacoste et Anaïs Demoustier dans le drame « Le Temps d’aimer », une histoire d’amour dans la France des années 50 et 60. Rencontre.

Avec Vincent Lacoste et Anaïs Demoustier, pas la peine de prendre un expresso tant l’énergie et la bonne humeur qu’ils dégagent sont communicatives !

À l’affiche du nouveau film de Katell Quillévéré, ils incarnent au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale un étudiant en archéologie (Vincent Lacoste) et une jeune serveuse dans un restaurant sur la côte bretonne qui vont tomber amoureux. Leur histoire va s’étaler dans le temps. Avec des secrets plus ou moins cachés. Une belle occasion de se replonger dans la France des années 50 et 60 où l’homosexualité était considérée comme un délit passible de prison.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Pour son rôle, Vincent Lacoste a perdu 10 kilos. Anaïs Demoustier nous explique comment une histoire d’amour peut se transformer en histoire d’amitié. Ça tombe bien, tous les deux sont dans la vie les meilleurs amis du monde ! Cette année, Anaïs Demoustier vit un Cannes particulier, car elle est à la tête du jury de la Caméra d’or qui récompense un premier film présenté dans n’importe quelle section du festival. Un prix très prisé par les jeunes cinéastes.

L’année dernière, il avait été remis à « War Pony » de Riley Keough et Gina Gammell. Peu impressionné, Vincent Lacoste ne s’adresse pas à Anaïs Demoustier avec des « Madame la Présidente ». Il continue de l’appeler « La Demous » !

« Le Temps d’aimer » de Katell Quillévéré, avec Anaïs Demoustier, Vincent Lacoste, Paul Beaurepaire, Morgan Bailey...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi