Canoë-kayak - JO 2021 - Affaire Guillaume Burger : la Fédération française attend une réponse du TAS

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La Fédération française de canoë-kayak a saisi le Tribunal arbitral du sport (TAS) pour tenter de récupérer le quota olympique gagné puis retiré à Guillaume Burger. Après avoir tenté en vain d'obtenir gain de cause devant le Comité internationale olympique (CIO), la Fédération française de canoë-kayak (FFCK) a saisi le Tribunal arbitral du sport (TAS) dans l'espoir de récupérer le quota olympique décroché par Guillaume Burger lors des qualifications continentales de Szeged (Hongrie) le 15 mai, finalement retiré par la Fédération internationale le lendemain pour un motif encore obscur. lire aussi Cyrille Carré, sacrifié sur la route des Jeux de Tokyo Si l'Alsacien participera bien à ses premiers Jeux au Japon cet été, à 32 ans (il sera aligné avec Étienne Hubert en K2 1000m), l'enjeu de ces démarches juridiques est d'obtenir, ou plutôt donc de récupérer, une quatrième place qui permettrait à la France d'engager un bateau en K4 500m, comme ce sera le cas chez les dames. La Fédération internationale avait reconnu des « dysfonctionnements » Ce sera donc au TAS de trancher, le CIO ayant refuser d'accéder à la requête de la FFCK malgré le fait que la Fédération internationale - qui a adressé ses excuses à son homologue française - ait reconnu des « dysfonctionnements internes majeurs ». Ludovic Royé, le DTN « On considère qu'on est vraiment dans notre bon droit » « Ce que l'on veut, c'est avoir zéro regret, précise Ludovic Royé, le DTN. On considère qu'on est vraiment dans notre bon droit, et que dès lors que l'ICF nous a autorisés à courir ces qualifications continentales, c'est qu'on était éligibles (à un quota). Toute la difficulté aujourd'hui, c'est que les règles de qualification de la Fédé internationale sont particulièrement compliquées à comprendre. On est sur des logiques d'interprétation. »

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Trois kayakistes, dont la sélection est officielle depuis mardi, sont pour l'instant qualifiés pour les Jeux chez les hommes : Burger et Hubert, donc, mais aussi Maxime Beaumont, le médaillé d'argent de Rio, qui s'alignera en individuel sur la distance du 200m. La FFCK n'a pas encore décidé qui de Burger ou Hubert concourrait en K1 1000m.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles