Canoë-kayak - Mondiaux - Denis Gargaud à la conquête d'un deuxième titre mondial à Bratislava, dix ans après son sacre

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dix ans après son titre mondial, Denis Gargaud (C1) va tenter de décrocher un deuxième sacre à Bratislava, où se tiennent les Championnats du monde de jeudi à dimanche. En piste également, Martin Thomas, Boris Neveu, Marie-Zélia Lafont et Marjorie Delassus Deux semaines après la finale de la Coupe du monde à Pau, les Mondiaux se déroulent en Slovaquie, à Bratislava, de jeudi à dimanche. C'est la dernière grosse échéance de l'année. Pour le champion olympique de Rio Denis Gargaud, privé des JO de Tokyo (non sélectionné), elle prend une importance particulière. Déjà vainqueur des manches de Coupe du monde en Allemagne et à Pau (le 12 septembre dernier) et des Championnats d'Europe et de France cette année, le Marseillais se verrait bien remporter un deuxième sacre mondial, dix ans après sa victoire, déjà à Bratislava, sur l'ancien bassin. « La saison est longue, mais finalement, j'ai bien récupéré physiquement, lance-t-il. Je me sens plutôt à l'aise sur ce bassin qui a été entièrement refait et remis au goût du jour ces derniers mois. Mais il ne faudra pas se laisser piéger car il y a énormément de pente, de rouleaux et des courants puissants. » « C'est un endroit qui me plaît mais il faut rester humble, prévient-il. Pour le reste, c'est une date anniversaire, mais je n'en fais pas une fixation. C'est un des bassins les plus durs au monde. Avant, déjà, on disait que c'était la Mecque du slalom. Je sais que ça va être difficile. » Ces Mondiaux marquent aussi le retour à la compétition de Martin Thomas (C1), 5e à Tokyo, de retour de son expédition ''Riding to Explore'' dans les Andes (Pérou) où, avec sa compagne Armelle Courtois, il a navigué en kitesurf sur des lacs de montage à plus de 5000 mètres d'altitude. Après quelques séances d'entraînement à Pau, il a rejoint Bratislava il y a dix jours. « Cette saison, mon objectif numéro un était les Jeux, observe-t-il. Mais les Mondiaux restent une compétition importante. Je n'ai pas la préparation optimale et je n'ai pas beaucoup de repères sur ce nouveau bassin, mais je vais essayer de retranscrire ce que j'ai appris au Japon. » On retrouve également sur le plan d'eau slovaque les trois autres sélectionnés aux JO, Boris Neveu (7e en K1), Marjorie Delassus (4e en C1) et Marie-Zélia Lafont (14e en K1). L'équipe de France HOMMES K1 : Boris Neveu, Mathieu Biazizzo, Benjamin Renia.
C1 : Denis Gargaud, Martin Thomas, Nicolas Gestin. FEMMES K1 : Marie-Zélia Lafont, Camille Prigent, Romane Prigent.
C1 : Marjorie Delassus, Lucie Prioux, Angèle Hug.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles