Capelle : " J'avais du mal à comprendre pourquoi on me demandait une photo "

SO FOOT

Un quart de finale de Coupe de France, pour un ex-finaliste, cela doit raviver certains souvenirs ?

La Coupe de France... J'adore cette épreuve. J'en garde des souvenirs extraordinaires. Le parcours de 2012 avec Quevilly, évidemment. On sort Angers, alors en Ligue 2 (1-0) en seizièmes, Marseille en quarts (3-2 après prolongation), Rennes (2-1) en demi-finale... Quand on est amateur, c'est l'occasion d'affronter des pros, ce qui reste donc très rare, voire exceptionnel. Là, je joue en Ligue 1 et on va affronter une autre équipe de Ligue 1, Bordeaux. C'est dans la logique des choses. On a un peu l'impression qu'on va disputer un match de championnat, même si la Coupe a un parfum particulier. Moi, je me remets dans la peau d'un amateur qui va affronter un gros. Cela permet de se motiver encore plus.


Au moins, les Bordelais ne vous prendront pas de haut, comme cela arrive…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages