Le capitaine du Dynamo Kiev écrit sa peine face aux bombardements de sa ville natale

Serguiï Sidortchouk (en blanc), a crié sur Instagram sa tristesse face au bombardement de sa ville natale de Zaporijjia. (L. Horky/Witters/Presse Sports)

Serguiï Sidortchouk, le capitaine du Dynamo Kiev qui joue jeudi soir (21 heures) à Rennes en Ligue Europa, a posté un message sur Instagram pour crier sa colère et sa tristesse face au bombardement de sa ville natale de Zaporijjia par les forces russes.

À quelques heures d'affronter le Stade Rennais en Ligue Europa, le capitaine du Dynamo Kiev, Serguiï Sidortchouk, a posté un message sur Instagram pour crier sa colère et sa tristesse face au bombardement de sa ville natale de Zaporijjia par les forces russes.

lire aussi


De la guerre aux barrages de la Ligue des champions, le long et difficile parcours du Dynamo Kiev

Réagissant avec photos à l'appui à la destruction d'un immeuble résidentiel de la ville par une roquette, le joueur de 31 ans écrit : « Voilà mon jardin... Est-ce comme ça que je l'imaginais dans le futur quand je m'y promenais tous les jours lorsque j'étais enfant ? »

« Le sport en dehors de la politique ? Vraiment ? J'aimerais être en dehors de la politique et j'ai cru y être. C'est très pratique. Jusqu'à la première sirène, jusqu'aux premières larmes de votre enfant, parce qu'elle a peur, jusqu'à la première roquette au-dessus de votre tête et la première roquette dans votre jardin... », termine-t-il.