Carey : La Formule E, une "fête de rue" qui ne menace pas la F1

Emmanuel Touzot
motorsport.com

Le PDG de la Formule 1, Chase Carey, a tiré un bilan de l'année 2019 en attendant de savoir en détail à quel point la discipline avait été un produit commercial performant. L'Américain continue à voir la F1 comme le pinacle du sport automobile et assure que la Formule E, considérée par certains comme l'avenir des compétitions motorisées et qui deviendra l'an prochain un Championnat du monde, n'est pas perçue par Liberty Media comme une menace.

"Non, ça ne serait pas du tout la Formule E", a déclaré Carey. "Je pense que la Formule E est un véhicule totalement différent aujourd'hui, bien plus un vecteur social, vous savez, c'est une fête de rue. Je pense que nous sommes en compétition avec tout. Je veux dire, certains sports plus que d'autres, et je crois qu'il est important que nous fassions de [la F1] ce qui la rend spécial. C'est une discipline unique qui combine technologie et sport, et qui éveille les sens."

"C'est une discipline qui a des pilotes incroyables, qui prennent des risques incroyables, avec un talent incroyable, et c'est vraiment un spectacle. Ce n'est pas seulement un événement de deux heures, nous sommes [sur les circuits] pour trois jours et il y a beaucoup de choses qui se passent. Il y a une profondeur et une richesse d'événements qui rendent [la F1] unique et je crois qu'il est important pour nous de souligner ce qui nous distingue des autres."

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Lire aussi :

La Formule E Gen3 sera encore plus puissante

Sans avoir le bilan chiffré complet et détaillé, Carey assure que la saison 2019 de F1 a été extrêmement satisfaisante sur le plan de l'interaction sociale, avec un public qui s'est déplacé en nombre sur les Grands Prix et qui a été fidèle à la diffusion de la discipline. Et selon lui, cette progression n'a pas atteint son paroxysme et continuera en 2020. Il rappelle également que le potentiel commercial de la F1 envisagé par Liberty Media n'est pas encore atteint.

"Je crois que nous avons accompli ce que nous voulions. 2019 a été une année durant laquelle nous avons eu une bonne croissance en nombre de spectateurs, en nombre de téléspectateurs, notre business est sain. Mais encore une fois, c'est toujours le début, nous ne sommes pas arrivés à ce que nous voulons atteindre."

"Nous sommes donc ravis de la croissance que nous envisageons à venir en 2020. Ça promet d'être une année palpitante, et nous espérons qu'elle le sera sur la piste ; nous avons eu, particulièrement durant la seconde moitié de saison, de très bonnes courses, et nous espérons continuer dans cette direction en 2020. Tout commence évidemment avec ce que nous faisons en piste. Je pense qu'on est plutôt bien placés mais ceci dit, la majeure partie du travail reste à faire."

À lire aussi