Carlo Ancelotti envisage la retraite après son mandat au Real Madrid

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Ancelotti, bientôt la fin ? (Oscar J. Barroso/Presse Sports)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dans une interview à Prime Video, le coach merengue Carlo Ancelotti a confié que son contrat actuel au Real Madrid pourrait être le dernier de sa carrière d'entraîneur. Mais...

Carlo Ancelotti, 62 ans, envisage la retraite après son actuel mandat d'entraîneur au Real Madrid, a déclaré l'Italien dans une interview à Prime Video, disant néanmoins être prêt à étirer de quelques années son séjour au sein du club madrilène. « Après le Real oui, j'arrêterai probablement. Mais, si le Real me garde ici pendant dix ans, j'entraînerai pendant dix ans », a dit le technicien dans cet entretien, dont des extraits ont été diffusés mardi à la veille de la demi-finale retour de Ligue des champions contre Manchester City (3-4 à l'aller).

Carlo Ancelotti, sur Prime Video

« J'aimerais passer du temps avec mes petits-enfants, aller en vacances avec ma femme... Il y a tant de choses que j'ai négligées et que j'aimerais faire. Aller dans des tas d'endroits où je ne suis jamais allé »

« Carletto », sous contrat au Real jusqu'en 2024, a été sacré ce week-end champion d'Espagne, onze mois après son retour aux commandes de la « Maison blanche ». Il est devenu au passage le premier entraîneur de l'histoire à remporter les cinq grands Championnats européens. « J'aimerais passer du temps avec mes petits-enfants, aller en vacances avec ma femme... Il y a tant de choses que j'ai négligées et que j'aimerais faire. Aller dans des tas d'endroits où je ne suis jamais allé », explique-t-il au micro de Prime Video.

Une sélection comme exception ?

Ancelotti, adjoint du sélectionneur italien Arrigo Sacchi lors de l'épopée de la Nazionale jusqu'à la finale du Mondial 1994, n'a néanmoins pas exclu de finir sa carrière en prenant les rênes d'une sélection nationale. « Oui, il pourrait y avoir une équipe nationale mais c'est prématuré pour l'instant », a-t-il fait valoir, sans exclure d'entraîner lors de la Coupe du monde 2026 en Amérique du Nord (Canada, États-Unis, Mexique). Et l'hypothèse de diriger la sélection du Canada récemment qualifiée pour le Mondial 2022, alors que son épouse est canadienne, n'est pas pour lui déplaire : « Pourquoi pas ? J'aimerais bien, c'est sûr. Le Canada a très bien fait les choses. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles