Carlos Alcaraz bat Frances Tiafoe et se qualifie pour la finale de l'US Open

Carlos Alcaraz bat Frances Tiafoe et se qualifie pour la finale de l'US Open

Après un nouveau combat en cinq sets, Carlos Alcaraz s'est qualifié pour sa première finale en Grand Chelem en battant Frances Tiafoe en demi-finales de l'US Open (6-7 [6], 6-3, 6-2, 6-7 [5], 6-3). L'Espagnol de 19 ans jouera le titre et la première place mondiale dimanche face à Casper Ruud.

Il a de nouveau fini roi de la nuit. Trop bon, trop rapide, trop fort. À écoeurer Frances Tiafoe à force de trouver les lignes et de ramener chacune de ses accélérations. Même le public ne savait plus quoi faire, déchiré entre ce demi-finaliste américain et ce trublion espagnol à la bouille de gamin mais aux nerfs de vieux briscard.

Et quand il a fini par choisir franchement « Big Foe », au coeur d'un quatrième set incandescent, l'Espagnol a réussi à s'en remettre malgré une balle de match égarée. Sans trembler, il est allé décrocher le cinquième set (6-7 [6], 6-3, 6-2, 6-7 [5], 6-3) pour s'offrir sa première finale en Grand Chelem et, peut-être, en cas de titre face à Casper Ruud, la place de n°1 mondiale.

lire aussi

Le tableau messieurs de l'US Open

À croire qu'Alcaraz aime ça. Contre Marin Cilic déjà en huitièmes, il avait ferraillé cinq sets. Même chose en quarts contre Jannik Sinner. Vendredi soir, il semblait bien parti pour boucler ça en quatre sets et s'offrir une soirée presque tranquille à New York. Peine perdue.

13h28

Le temps passé sur le court par Alcaraz lors des trois derniers matches. En comparaison, Casper Ruud a bouclé son huitième, son quart et sa demie en 8h56.

Le premier set concédé - avec quand même le plus beau point de la manche (voir vidéo ci-dessous) -, il a pris le dessus sur Tiafoe. On se disait que l'Espagnol aurait peut-être les jambes lourdes après ses deux combats précédents mais c'est lui qui se montrait de plus en plus vif quand l'Américain déclinait progressivement puis très franchement.

8-0 sur les tie-breaks pur Tiafoe

Le second set lâché, Tiafoe perdait ainsi les huit premiers points du troisième et subissait totalement le jeu. Sur neuf jeux à cheval sur les troisième et quatrième actes, il n'en remportait qu'un et cédait trois fois son service, lui qui ne l'avait pas encore perdu une seule fois. C'est quand il a enfin pris celui d'Alcaraz (à 0-2 dans le quatrième) que ce match s'est totalement relancé. L'Espagnol n'a plus été le seul à remporter les points spectaculaires et l'Américain, hilare après un retour gagnant qui lui offrait le débreak, faisait rugir le Arthur-Ashe.

Il a tremblé une première fois mais, sur l'amortie tentée sur balle de match par le protégé de Juan Carlos Ferrero, il a distillé une contre-amortie rétro qui a provoqué une immense éruption. Les deux hommes se sont départagés au tie-break et, à ce jeu-là, Tiafoe était imbattable, même par un Alcaraz inspiré. Le 26e mondial venait de remporter les sept premiers qu'il avait disputés dans ce tournoi, il en a ajouté un huitième (record de l'ère Open à Flushing Meadows) et a célébré comme s'il avait gagné le match.

Une finale à double enjeu

La suite a été plus dure et il a cédé son service d'entrée. Il est revenu au score avant, de nouveau, d'abandonner sa mise en jeu sur un jeu ponctué par un lob sublime d'Alcaraz qui se nichait juste devant la ligne. Vaincu, Tiafoe commettait une double faute sur la balle de break et laissait son adversaire définitivement s'envoler au score.

À 19 ans, l'Espagnol va tenter d'aller décrocher un premier titre en Grand Chelem. Face à lui, Casper Ruud, vainqueur de son côté de Karen Khachanov, sera dans la même position. Et le résultat du match déterminera l'identité du nouveau n°1 mondial. Le vainqueur est assuré de s'installer sur le trône. Une configuration unique qui promet une finale à part pour cet US Open 2022.

lire aussi

Toute l'actu de l'US Open