Carlos Queiroz, sélectionneur de l'Iran : « Les joueurs pourront protester conformément aux règles du tournoi »

Carlos Queiroz, sélectionneur de l'Iran. (M. van Steen/ANP SPORT/Presse Sports)

Carlos Queiroz, sélectionneur de l'Iran, s'est exprimé mardi sur la possibilité pour ses joueurs de protester durant la Coupe du monde contre le régime de leur pays, après la répression occasionnée à la suite des manifestations qui embrasent le pays.

Carlos Queiroz (sélectionneur de l'Iran), sait que ses joueurs sont concernés par l'actualité de leur pays. Depuis le 16 septembre, date de la mort de Mahsa Amini, incarcérée par la police de Téhéran pour « tenue inappropriée » et décédée à l'hôpital, l'Iran a connu une vague de contestation populaire contre le régime. Selon l'agence de presse HRANA, 344 personnes ont été tuées et 15 280 arrêtées au cours des deux derniers mois.

lire aussi : Sepp Blatter, estime que l'Iran devrait être exclu de la Coupe du monde

Interrogé mardi au sujet d'éventuels signes de protestation de la part de ses joueurs, Carlos Queiroz a affirmé : « Les joueurs sont libres de protester tant que cela est conforme aux règles du tournoi. »

L'Iran débute sa Coupe du Monde contre l'Angleterre lundiEn septembre, les joueurs iraniens avaient dissimulé leur badge d'équipe nationale. Une action interprétée comme un signe de soutien aux manifestations. La FIFA avait fait part de sa réticence à ce que des slogans de joueurs, équipes ou supporters mentionnent la question des droits de l'homme. L'organe s'était même opposé à ce que le Danemark porte un maillot avec le slogan « Droits de l'homme pour tous ».

Sur le plan sportif, l'Iran débutera sa Coupe du monde contre l'Angleterre lundi (14 heures). Lors de ses 5 participations, le pays n'a jamais été en mesure de se qualifier au tour suivant.

lire aussi : Liste, calendrier, équipe type, ambitions... La fiche de l'Iran pour la Coupe du monde