Carlos Sainz démontre pourquoi Ferrari est venu le chercher

Fabien Gaillard
·2 min de lecture

Alors que l'annonce de son arrivée chez a selon Andreas Seidl très bien géré la période de transition que constitue sa dernière saison avec l'écurie britannique. L'Espagnol est actuellement septième du Championnat du monde pilotes après 14 des 17 manches prévues et a signé en Turquie la cinquième place après être parti 15e sur la grille.

"Une course comme [la Turquie] ne fait que confirmer la qualité de Carlos", a déclaré Seidl. "Nous savons des courses précédentes lors des dernières années qu'il aime ces conditions délicates, qu'il aime ces conditions humides ou mixtes, nous savons qu'il est performant dans ces conditions, et qu'il a le talent pour adopter la bonne approche en termes de risques."

Lire aussi :

Le jour où McLaren a déchiré le contrat du prodige Hamilton

"Et il réussit à garder la voiture sur le circuit tout en progressant en piste, et à faire en sorte que ses manœuvres soient décisives comme [dimanche]. Et c'est tout simplement un gros avantage. En plus, [cela aide] d'avoir un pilote qui travaille depuis quelque temps avec son ingénieur, et son équipe d'ingénierie, car dans des conditions comme [celles de la course], il y a beaucoup de communication entre le pilote et le muret des stands."

"Et on voit là également l'expérience de Carlos, car il est important de rester bref à la radio, d'être calme mais également clair concernant ce qui se passe en piste, afin de pouvoir corroborer cela avec les données que l'on voit sur le muret, et en fin de compte, cela leur permet de prendre les bonnes décisions au bon moment. C'est un super pilote. Ce n'est pas pour rien que Ferrari est venu le chercher pour l'an prochain."

Au sujet de la contribution de Sainz en dehors de la voiture, Seidl d'ajouter : "J'aime vraiment son approche également, la manière dont il compose avec la situation, avec nous, pleinement impliqué, très motivant pour l'équipe tout entière. Et c'est aussi la clé, je pense, des résultats que nous obtenons avec lui en ce moment. Donc j'ai vraiment hâte de disputer les trois dernières courses avec lui dans notre écurie, et ensuite avec un peu de chance nous le battrons l'an prochain !"