Carlos Sainz (Ferrari) signe le meilleur temps des essais libres 1 du GP du Mexique

Carlos Sainz a réalisé le meilleur temps des EL1 du GP du Mexique, vendredi. (A.Mounic /L'Équipe)

Carlos Sainz a signé le meilleur temps des essais libres 1 du Grand Prix du Mexique, vendredi. Charles Leclerc, le coéquipier de l'Espagnol, a enregistré le deuxième chrono. La séance a été marquée par deux drapeaux rouges.

Travailler vite et bien. Cette première séance se devait d'être intense, puisque la seconde prévue en fin d'après-midi à Mexico (début à 23 heures en France) étant dédiée aux tests sur les gommes 2023 de Pirelli. Seuls les cinq pilotes ayant prêté leur volant à de jeunes futurs collègues seront exemptés de ces fastidieux tours d'essais pneumatiques durant les 45 premières minutes d'une deuxième séance d'essais programmée sur 1h30.


lire aussi

Le classement des pilotes

Une première séance d'essais libre agrémentée d'un important « turnover » avec cinq pilotes titulaires laissant leur volant à de jeunes pilotes. À savoir Nyck de Vries (Mercedes), Jack Doohan (Alpine), Liam Lawson (Alpha Tauri), Pietro Fittipaldi (Haas) et Logan Sargeant (Williams) récupérant respectivement les baquets de George Russell, Esteban Ocon, Yuki Tsunoda, Kevin Magnussen, et Alexander Albon.


Alonso 6e, Gasly 9e

La ronde des tours allait avec un enchaînement de petites contrariétés. Avec, pour débuter, des problèmes de freins pour l'Alpha Tauri de Lawson, le pigiste néo zélandais, et pour le futur ex-pilote de F1, Daniel Ricciardo (McLaren). On notera aussi à mi-séance un tête à queue, sans conséquence, de Max Verstappen. Guanyu Zhou allait lui tomber en panne à la sortie des stands.


lire aussi

Le classement des constructeurs

Le temps de ramener l'Alfa Romeo à la poussette vers son box, Fittipaldi perdait toute puissance avec la Haas de Magnussen et allait s'arrêter au bord la piste, moteur coupé. Drapeau rouge inévitable. Six minutes plus tard, les monoplaces repartaient, sauf Doohan, avec l'Alpine d'Esteban Ocon, restant posée sur des tréteaux, cerclée de mécanos affairés (souci de transmission ?). Il était écrit que les jeunes pilotes allaient enchaîner les galères : Lawson, d'un coup, voyait son Alpha Tauri d'emprunt ratatouiller puis s'immobiliser avant que ses freins ne se mettent à fumer puis à s'enflammer à l'avant gauche. Nouveau drapeau rouge. Et fin de séance prématurée.

Côté chrono, avec les ultimes tours lancés annulés on retiendra pour l'anecdote le doublé des Ferrari devant les Red Bull. Meilleur temps pour Carlos Sainz en 1'20''707 devant Charles Leclerc 0''046 et le duo Sergio Perez-Max Verstappen, crédité du même chrono à 0''120. Sixième temps pour Fernando Alonso et son Alpine à 0''192. Pierre Gasly termine, lui, 9e à 0''609 de son copain monégasque.


lire aussi

Grosse amende et petite sanction sportive pour Red Bull dans l'affaire du plafond budgétaire