Carlos Takam battu aux points par le Russe Makhmudov à Montréal

Carlos Takam, en 2017. (L. Gudin /L'Équipe)

Bien que compté deux fois, Carlos Takam a réussi un grand combat, avant d'être battu aux points par le Russe Arslanbek Makhmudov, vendredi soir à Montréal.

Carlos Takam (41 ans, 1,87 m, 118,6 kg, 39 victoires, dont 28 avant la limite, 1 nul, désormais 7 défaites) a été battu aux points (96-92, 97-91, 96-92) par le Russe Arslanbek Makhmudov (33 ans, 1,97 m, 119,4 kg), vendredi soir au casino de Montréal. Trois ceintures des lourds étaient en jeu : deux nord-américaines (NABA et NABF), détenues par le Russe, et surtout le titre WBC-Silver vacant.

Un combat mal commencé

Takam, compté aux premier et septième rounds, a remporté quatre rounds. Pourtant, le combat avait bien mal commencé pour le Français, établi depuis 2019 à Las Vegas. Bloqué dans un coin, il posait un genou à terre après 20 secondes. Il en profitait pour récupérer, tandis que son adversaire devenait hésitant. Jusqu'à la fin, l'ex-challenger mondial tentait sa chance par ses larges droites et calmait Makhmudov lorsque ce dernier cherchait à accélérer.

Après une attaque ratée au septième round, Takam se retrouvait face aux cordes et le Russe, pratiquement derrière lui, le touchait d'une droite sur le côté. Le Français tombait sur le dos. Il se relevait tout de suite, agitant les bras, pour montrer le peu de sportivité de son adversaire, mais l'arbitre le comptait néanmoins, juste avant que le gong ne sonne.

« Défensivement, ç'aurait pu être un peu mieux, avoue le Canadien Marc Ramsay, entraîneur de Makhmudov. J'aurais évidemment préféré qu'Arslanbek prenne moins de coups, qu'il reste un peu plus organisé techniquement, mais il y a quand même beaucoup de choses que j'ai aimées. »

Arslanbek Makhmudov

« Je ne m'attendais pas à ce que Takam soit en aussi bonne forme »

Makhmudov s'impose pour la première fois aux points

Makhmudov, qui avait remporté ses 14 combats avant la limite, s'impose pour la première fois aux points. « Franchement, je ne m'attendais pas à ce que Takam soit en aussi bonne forme, commente le Russe, établi à Montréal, parce que, dans ses récents combats, il faiblissait dans les derniers rounds. C'est pourquoi j'ai pris mon temps pour essayer de le mettre K.-O. Mais je suis content d'avoir disputé pour la première fois dix rounds. »

Le promoteur canadien Camille Estephan compte sur Makhmudov, numéro 5 WBC et 6 WBA des lourds, et sur le super-moyen Christian Mbilli, n°3 WBC des super-moyens, pour relancer la boxe au Québec.

Quant à Takam, il a confirmé qu'il représentait toujours un danger pour les meilleurs. Et, applaudissant son adversaire lors de la décision, il a montré une très belle image de la boxe française, une semaine après l'abandon de Newfel Ouatah contre le Canadien Simon Kean sur ce même ring.

lire aussi

L'actualité de la boxe