Caroline Garcia éliminée en quarts de finale par Lucia Bronzetti à l'Open de Palerme

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Caroline Garcia était la dernière Française en lice à l'Open de Palerme. (R. Prange/Presse Sports)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Au terme d'un match marathon de près de trois heures, Caroline Garcia s'est inclinée face à l'Italienne Lucia Bronzetti (3-6, 7-5, 6-3) en quarts de finale de l'Open de Palerme dans la nuit de vendredi à samedi. Après l'élimination de Diane Parry la veille, il n'y a plus de Françaises en lice.

Caroline Garcia (48e mondiale) s'est inclinée en trois sets (3-6, 7-5, 6-3) en quarts de finale de l'Open de Palerme face à Lucia Bronzetti (78e) au terme d'un match de près de trois heures (2h57) dans la nuit de vendredi à samedi. Après l'élimination de Diane Parry face à la Roumaine Irina-Camelia Begu (1-6, 3-6) quelques heures plus tôt, les Françaises sont absentes des demi-finales.

lire aussi

Le tableau de l'Open de Palerme

Pourtant, la Française (tête de série n°5 en Sicile) avait bien commencé son match en remportant le premier set 6-3 grâce à un break obtenu rapidement face à l'Italienne. Le deuxième set a été plus accroché et Caroline Garcia n'est pas parvenue à convertir deux balles de break dans le cinquième jeu.

Bronzetti en a profité pour prendre le service de la Française au meilleur moment et s'emparer du deuxième set. L'Italienne a ensuite déroulé dans la troisième manche pour se qualifier en demi-finales de l'Open de Palerme contre sa compatriote Jasmine Paolini qu'elle affrontera ce samedi.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles