Caroline Garcia, battue par Iga Swiatek au Masters : « Encore quelque chose à jouer »

Caroline Garcia (R. Prange/AFP7/Presse Sports)

Consciente d'avoir été battue par une joueuse, Iga Swiatek, pas comme les autres, Caroline Garcia veut vite se projeter vers son troisième match, samedi face à Daria Kasatkina, qu'elle doit remporter pour se qualifier pour les demi-finales du Masters.

« Comment analysez-vous votre défaite face à Iga Swiatek (6-2, 6-3) ce jeudi au Masters ?
Ça a été un match difficile. C'est une excellente joueuse, très solide, qui ne te donne rien. J'ai fait du mieux que j'ai pu, mais elle était la plus forte. Elle m'a sortie de ma zone de confort. C'est un peu triste pour le score quand on sait que chaque jeu peut compter (pour le classement de la poule). C'est comme ça. Je me sentais plus proche que ce 6-3, 6-2. Il y a plein de choses que je peux améliorer, mais j'ai fait mon match.


lire aussi

Garcia battue par Swiatek mais toujours en course

Qu'avez-vous essayé de mettre en place ?
Pour s'en sortir face à elle, il faut essayer de la priver de temps, être agressive, la sortir de sa zone de confort, mais la plupart du temps elle le fait mieux que toi. Elle est vraiment solide, elle commet très peu de fautes directes et dès qu'elle a une balle un peu plus courte à jouer, qu'elle a un peu plus de temps ou un peu plus d'angle, elle prend sa chance. Elle te donne l'impression que tu es lente ou que tu joues mal alors que ce n'est pas le cas contre les autres joueuses. Elle a été la meilleure cette saison, elle continue de le prouver.

Les conditions étaient bien sûr très différentes, mais qu'est-ce qui a fait la différence par rapport à votre victoire face à Swiatek à Varsovie en juillet (6-1, 1-6, 6-4) ?
Sur terre battue, j'avais un peu plus de temps pour aller vers l'avant et lui mettre de la pression. J'avais mieux servi à Varsovie. Aujourd'hui (jeudi), je n'ai pas passé suffisamment de premières balles. Et sur mes deuxièmes balles, je n'ai pas pris assez de risques. À chaque fois que je montais, elle tirait un très bon passing. Je ne pouvais pas faire grand-chose au filet. Elle a été meilleure qu'à Varsovie, moi j'ai été moins bonne.


lire aussi

Garcia a retrouvé son niveau estival

Malgré cette défaite, vous êtes toujours en course pour les demi-finales avant d'affronter Daria Kasatkina samedi. Cela va-t-il vous aider à mieux dormir ?
Ça va être un peu agité quand même, mais tu sais qu'il y a encore quelque chose à jouer et que ce quelque chose est très grand. C'est un troisième match de poule, c'est vraiment un gros challenge avec l'objectif de te qualifier pour la demi-finale. Kasatkina varie beaucoup le jeu, elle utilise tout le terrain, différentes trajectoires et elle se déplace bien. Le but, ça va être de m'appuyer sur mon service et mon retour de service pour saisir les opportunités sur son service et vraiment la mettre sous pression. Accepter que certains rallyes durent un peu plus longtemps, mais toujours avec l'état d'esprit d'aller vers l'avant. J'ai hâte de préparer ce match parce que j'ai encore une chance de me qualifier et parce que c'est un challenge par rapport à son style de jeu. »


lire aussi

Les résultats du Masters féminin