Caroline Garcia s'est fait peur au troisième tour de l'Open d'Australie

Caroline Garcia à l'Open d'Australie. (J. Joy/Reuters)

Longtemps à contre-temps lors de son troisième tour de l'Open d'Australie, Caroline Garcia a réussi à retrouver assez de sensations pour renverser Laura Siegemund (1-6, 6-3, 6-3). Elle est qualifiée pour les huitièmes.

Pour la troisième fois de suite, Caroline Garcia sera au rendez-vous de la deuxième semaine en Grand Chelem. Personne n'en attendait moins de la tête de série n°4 de cet Open d'Australie mais la marche vers les huitièmes de finale a été compliquée à franchir. La Française, auteure d'une entame à l'envers, a eu toutes les peines à se libérer face à Laura Siegemund avant de réussir à dompter l'Allemande (1-6, 6-3, 6-3). Elle affrontera Magda Linette ou Ekaterina Alexandrova au tour suivant.

lire aussi : Le film du match

Jamais, ou presque la Lyonnaise n'a semblé totalement à l'aise sur la Kia Arena face à cette adversaire classée au 158e rang mondial. Pendant un set, elle était même méconnaissable, la tête à l'envers, très nerveuse et incapable de bien rentrer dans la balle. Son service, sur lequel elle s'était appuyée au tour précédent face à Leylah Fernandez, était lui aussi aux abonnés absents. Et le bilan chiffré à la fin de cette entame de match disait tout de la galère dans laquelle elle était embarquée : 6-1 pour Siegemund, 16 fautes directes pour six coups gagnants et 56 % de premières.

lire aussi : Le service, l'arme qui peut permettre à Caroline Garcia d'aller loin

Un troisième set disputéEn grande difficulté sur le court, Garcia a eu le mérite de continuer à se battre, autant contre l'Allemande que contre elle-même. Et ça a fini par payer petit à petit. Quelques coups droits francs, à défaut d'être totalement percutants, ont commencé à sortir de la raquette. Et sur un revers gagnant, elle a enfin levé le poing vers son clan, quand elle n'échangeait que des regards inquiets avec son équipe au premier set. Une demi-volée délicate à toucher lui offrait le break et davantage d'assurance au service lui permettait de mener sa barque jusqu'à l'égalisation à un set partout.

Son break d'entrée dans le troisième semblait montrer que tout était rentré dans l'ordre. Mais un jeu de service catastrophique dans la foulée, ponctué de deux doubles fautes, renvoyait la Française à ses doutes et à ses erreurs. Elle tapotait son doigt sur sa tempe, comme pour signifier que tout allait se jouer dans la tête. Et c'est au courage et malgré ses fautes qu'elle allait chercher un nouveau break, décisif celui-là avant de conclure quelques minutes plus tard sur sa deuxième balle de match. Le principal était sauf : Garcia est qualifiée pour la suite.

lire aussi : Le tableau de l'Open d'Australie