Caroline Garcia se sort du piège Leylah Fernandez au deuxième tour de l'Open d'Australie

Caroline Garcia qualifiée au 3e tour. (C. Recine/Reuters)

Bousculée par la gauchère Leylah Fernandez, Caroline Garcia a fait parler son expérience et son réalisme pour s'en sortir (7-6 [5], 7-5), ce jeudi au deuxième tour de l'Open d'Australie.

C'était un premier test, il fut tout sauf évident, mais Caroline Garcia l'a passé. Sans toujours briller, souvent bousculée, la Française a fait le dos rond avant de finalement dominer la Canadienne Leylah Fernandez (7-6 [5], 7-5), jeudi au deuxième tour de l'Open d'Australie.

Sur la Rod Laver Arena pour la deuxième fois de suite, Garcia a eu bien du mal à trouver son rythme. La faute, surtout, au jeu déployé par son adversaire. Avec son service de gauchère, sa capacité à prendre la balle très tôt et à utiliser toute la géométrie du court, Fernandez a fait vaciller la Lyonnaise en l'empêchant d'entrer dans le terrain autant qu'elle aime le faire.

C'est assez logiquement que la Canadienne de 20 ans a réussi le premier break du match, à 2-2, sur un coup droit boisé de Garcia. Et malgré un débreak immédiat, grâce à une attaque de coup droit bien suivie au filet, la 4e mondiale, malgré 27 coups gagnants dans le set (40 sur l'ensemble du match pour 24 fautes directes), était dans les cordes. Son salut est passé par une qualité exceptionnelle de service, sa grande force depuis la saison dernière. « Il y a du Pat Rafter dans son service », glissait d'ailleurs Mats Wilander sur le plateau d'Eurosport.

lire aussi : Le tableau femmes de l'Open d'Australie

À 4-4 et à 5-5, Garcia a ainsi sauvé quatre balles de break en frappant deux aces et deux services gagnants. Et à l'image de ce premier set mal embarqué, elle a renversé le tie-break que Fernandez avait parfaitement entamé (4-0 puis 5-2) grâce à quatre coups gagnants consécutifs : revers gagnant, passing de coup droit gagnant, retour de coup droit gagnant et... ace pour conclure à 6-5.

« Gagner le premier set, c'était un peu un hold-up, a reconnu la joueuse de 29 ans à la fin de la rencontre. Je n'arrivais pas à trouver mon rythme. J'ai eu du mal à me régler au retour avec son service de gauchère. Il a fallu que je m'ajuste. »

La deuxième manche a ressemblé à la première : à Fernandez les occasions, à Garcia la conclusion. Une fois encore, la récente vainqueur du Masters WTA a sorti le grand jeu dès qu'elle a été en danger. Deux balles de break à 3-2, 15-40 ? Un ace sur le T et un service gagnant. Une autre à 5-4, 30-40 ? Un ace extérieur.

Et à sa première opportunité du set sur l'engagement de la 40e mondiale, à 5-5, la Française a frappé un retour de coup droit dans les pieds de la finaliste de l'US Open 2021, prise à défaut. Quelques instants plus tard, Garcia a conclu sur... un service gagnant, évidemment.

Au troisième tour samedi, elle défiera l'Allemande Laura Siegemund, 158e mondiale. Bonne nouvelle pour « Caro », c'est une droitière.

lire aussi : La 4e journée en direct