Caroline Garcia, sortie en demies à l'US Open : « J'ai fait du mieux que j'ai pu »

Caroline Garcia, sortie en demies à l'US Open : « J'ai fait du mieux que j'ai pu »

Moins en jambes et un peu nerveuse vu l'enjeu de cette première demi-finale en Grand Chelem, Caroline Garcia n'a pas pu mettre son jeu en place face à Ons Jabeur, vainqueure de la rencontre en deux sets (6-1, 6-3) et qualifiée pour la finale de cet US Open.

« La journée a été difficile pour vous, il y avait de la nervosité sur le terrain ?
Bien sûr et je pense que c'est assez normal. Quand j'ai commencé le tournoi au premier tour, j'étais déjà stressée. Chaque match représente beaucoup et vous voulez les gagner. Aujourd'hui (jeudi), c'était les demi-finales et je savais ce qu'une victoire pouvait rapporter. C'est un rêve depuis que je suis petite. Le début du match n'a pas été bon. J'ai fait des erreurs sur des points importants. Les bras et les jambes ne bougeaient pas aussi bien et, vu mon jeu, les erreurs peuvent vite arriver. J'ai fait du mieux que j'ai pu.

lire aussi

Garcia redescend sur terre

Qu'est-ce qui a rendu Jabeur si efficace selon vous ?
Il y a eu beaucoup de choses (rires). Elle a évidemment bien servi avec beaucoup de premières, surtout dans le premier set. J'ai eu plus d'opportunités à la fin du deuxième set. Mais elle a très bien lu mon service, en ramenant toujours mes premières balles. Je prenais les balles un peu plus tard. Je ne me déplaçais pas aussi vite. Je n'ai pas eu beaucoup de points gratuits.

Caroline Garcia

« Il y a de la déception mais il y a quand même beaucoup de positif à prendre »

Vous avez mentionné le service d'Ons, ce n'est pas le plus rapide mais qu'est-ce qui est difficile à appréhender ?
Il y a un peu de tout. Elle a servi plusieurs aces contre moi mais c'est ce qu'elle fait souvent aussi face à d'autres. Son placement et sa précision sont vraiment bons. Elle varie bien les choses. Son lancer de balle est assez bas donc c'est un peu bizarre à lire, inhabituel. Ça ne rebondit pas trop donc la balle est plutôt basse en slice. C'est une combinaison de tout ça.

lire aussi

Garcia, atterrissage brutal mais avenir radieux

Vous étiez très engagée sur le court pour retourner, ça vous a réussi ces dernières semaines mais, au cours de ce match, avez-vous pensé à vous reculer un peu ?
Quand une joueuse est très précise, être plus reculée sur le court ne va pas forcément vous aider. Vous avez plus de terrain à couvrir. Cela dépend de ce que vous aimez faire, la position dans laquelle vous vous sentez le plus à l'aise. Ma façon de penser et celle de mon équipe, c'est de foncer. Ça n'a pas marché sur ce match. Cela montre que je peux encore m'améliorer. Ça m'a apporté beaucoup ces dernières semaines avec une défaite seulement pour treize succès donc je vais continuer.

Vous viviez une très bonne période, comment ce résultat va influer sur la suite pour vous ?
Évidemment, il y a une déception par rapport à la défaite aujourd'hui. Ce n'était pas un grand match. Mais il y a quand même beaucoup de positif à prendre : la demi-finale ici, le bond au classement (elle va de nouveau intégrer le Top 10 lundi). Je sais où j'étais il y a quelques mois, il y a quelques années. Alors il faut prendre le positif. Demain, on essaiera de tirer le maximum d'enseignements de ce match car je suis sûre qu'il y a beaucoup de choses que je peux apprendre et qui me donnent de l'espoir pour l'avenir. »