La carrière de Jean-Baptiste Grange en cinq moments marquants

Théo Gicquel
·1 min de lecture

• Åre 2007 : l’entrée par la grande porte

L’année 2007 n’est pas celle de la révélation pour Jean-Baptiste Grange. Sur le circuit principal depuis 2003, le skieur de Valloire s’était déjà fait un (petit) nom. D'abord en 2005-2006 sur le super-combiné de Val d’Isère lors du slalom spécial de Kitzbühel en Coupe du monde, puis en participant à ses premiers JO en 2006 à Turin, à 21 ans. Mais c’est en 2007 que Jean-Baptiste Grange se fait définitivement un nom parmi ceux qui comptent, tout en brisant au passage une piteuse série de disette pour l’équipe de France.

Alors que les Bleus se cherchent un nouveau visage après la retraite de Jean-Pierre Vidal et la blessure de Stéphane Tissot, Grange décide de sortir du bois lors des Championnats du monde à Åre (Suède). En progression constante en slalom, il parvient – à seulement 22 ans – à monter sur la boîte en slalom derrière l'Autrichien Mario Matt et l'Italien Manfred Mölgg. Une sensation qui met fin à six ans de mutisme pour les Bleus aux Championnats du monde (depuis Frédéric Covili en bronze en slalom géant).

• Coupe du monde

...Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi