Cas contact au COVID-19, Lecuona pourrait être de retour samedi

Léna Buffa
·3 min de lecture

a été contraint de manquer le Grand Prix d'Europe MotoGP, première des deux manches organisées chez lui, à Valence, le week-end dernier. Il pourrait en revanche faire son retour cette semaine s'il obtient la preuve qu'il n'est pas affecté par le COVID-19.

Le pilote Tech3 avait en effet été écarté de la première manche après avoir été déclaré cas contact au COVID-19, son frère et assistant ayant été infecté. Placé à l'isolement pour dix jours comme le veulent les règles en vigueur en Andorre, où il réside, il doit à présent attendre le résultat d'un test PCR pour espérer rejoindre le paddock. Cela ne pourra toutefois se faire à temps pour les essais de vendredi et il reprendrait la piste samedi pour les EL3, à l'image de ce qu'a pu faire Valentino Rossi le week-end dernier.

"J'ai été très heureux d'apprendre que je vais pouvoir me rendre à Valence cette semaine, même si ce ne sera que samedi, car cela signifie que je pourrai piloter la moto et être au départ de la course, c'est donc une excellente nouvelle", se réjouit le pilote espagnol. "Je dois faire un autre test PCR mardi et s'il est toujours négatif, je pourrai participer à mon Grand Prix maison. Je suis donc bien évidemment très excité à cette idée."

Lire aussi :

Pari réussi pour Pol Espargaró face aux "fusées" Suzuki

Privé de l'un de ses deux pilotes le week-end dernier, Hervé Poncharal espère pouvoir aligner deux machines pour ce prochain Grand Prix, l'avant-dernier de la saison, et ce d'autant plus que le championnat par équipes reste serré : Tech3 y affiche 14 points de retard sur LCR et 21 sur Pramac, après que Miguel Oliveira a égalé au Grand Prix d'Europe son deuxième meilleur résultat de la saison avec une cinquième place.

"La bonne nouvelle potentielle c'est que les autorités andorranes ont confirmé à Iker que, si son test de cette semaine est négatif, il sera autorisé à quitter Andorre pour Valence samedi − pas avant. Il prendra donc la route très tôt samedi matin afin d'arriver sur le circuit aux alentours de 9h-9h30 et, comme Valentino Rossi l'a fait la semaine dernière, de participer aux EL3, aux EL4, aux qualifications et à la course. Mais je tiens à souligner à nouveau que cela dépendra du fait que le prochain test qu'il effectuera cette semaine soit négatif."

"Comme tout le monde, le team Red Bull KTM Tech3 espère s'améliorer", anticipe le patron de l'équipe en vue de ce deuxième Grand Prix à Valence. "Nous avons quelques idées sur la façon d'améliorer les réglages. La course a été très importante, tout comme l'analyse des données. Nous avons hâte de commencer et, espérons-le, avec nos deux pilotes. La météo s'annonce plus stable pour cette épreuve et ce sera certainement encore une fois une course intéressante pour le MotoGP, mais pour nous également car nous aimerions vraiment conserver une place dans le top 10 du classement final pour Miguel et nous espérons donner à Iker la possibilité de courir sur son circuit maison, qu'il aime tant et où il a commencé sa carrière en MotoGP l'année dernière. Nous croisons donc les doigts."