Le cas d'Oscar Piastri examiné ce lundi par le bureau de reconnaissance des contrats de la FIA

L'imbroglio contractuel entre Oscar Piastri, Alpine et McLaren est examiné ce lundi par le Bureau de reconnaissance des contrats de la FIA. (Alexander Neis/EXPA/PRESSE SPORTS/Presse Sports)

Le bureau de reconnaissance des contrats de la FIA va examiner ce lundi la validité des documents signés par le pilote australien, Oscar Piastri (21 ans), qu'Alpine et McLaren se disputent.

Sur la touche cette année en F1, Oscar Piastri (21 ans) dispose visiblement de deux contrats pour l'an prochain. Donc forcément d'un de trop. Reste à savoir lequel est valable. Celui signé l'an dernier avec Alpine et qui, d'après l'écurie française, court en 2023 ? Ou celui que le champion de F2 2021 et son manager Mark Webber ont négocié avec McLaren pour un poste de titulaire à la place de Daniel Ricciardo ? La réponse appartient au Driver Contract Recognition Board (CRB), réuni ce lundi.

« Le bureau de reconnaissance des contrats des pilotes de la FIA a été mis en place pour traiter les questions de priorité contractuelle entre les pilotes et l'équipe de F1. C'est pourquoi nous nous en remettons à sa décision pour résoudre tout conflit », avait indiqué le 11 août dans un tweet le président de la FIA, Mohammed Ben Sulayem.

Une décision attendue dans les trois jours

Difficile de savoir comment cet organisme fonctionne puisque le paragraphe qui lui est consacré dans le règlement sportif 2022 de la Formule 1 est tout simplement vierge ! « Réservé à l'usage exclusif des concurrents engagés dans le championnat du monde de Formule 1 de la FIA », est-il seulement stipulé dans cette annexe 3 du document, consultable sur le site de la FIA. La composition ainsi que le processus des décisions de cet organisme indépendant sont donc un secret bien gardé parmi les écuries.

Créé en 1991 pour arbitrer le litige entre Benetton et Jordan au sujet de Michael Schumacher, le CRB a notamment été saisi en 2005 lorsque Jenson Button avait voulu retourner chez Williams alors qu'il avait un contrat avec BAR.

lire aussi

Toute l'actualité de la Formule 1

Reste à savoir ce que fera Alpine si le CRB tranche en sa faveur. Les liens de confiance rompus avec son protégé, l'écurie française décidera-t-elle tout de même de le titulariser en 2023 au côté d'Esteban Ocon ? Ou se servira-t-elle seulement de ce jugement pour obtenir une compensation financière de Piastri avant de le libérer pour qu'il rejoigne McLaren ? Le CRB devrait rendre sa décision dans les trois jours.