Castres s'impose sans briller face à Clermont en Top 14

·2 min de lecture

Court succès (12-0) des Castrais sous une pluie battante, samedi à Pierre-Fabre, lors de la 23e journée du Championnat face à des Clermontois qui ne parviennent toujours pas à s'imposer à l'extérieur, cette saison.

Le match : 12-0

Après cette défaite humide sur la pelouse détrempée de Castres, les Auvergnats, huitièmes, voient s'éloigner la possibilité d'entrer dans le top 6 pour disputer la phase finale. Les Castrais, eux, sans génie mais avec beaucoup de volonté et de rigueur, s'installent provisoirement à la troisième place du classement et demeurent invaincus à domicile après vingt rencontres.

lire aussi

Le classement du Top 14

Mis à part une immense séquence à l'avantage des Clermontois entre la 32e et la 36e minute, succession de percussions frontales au ras des rucks qui ne déboucha que sur une pénalité en faveur des Castrais en mêlée - triste ironie - il ne s'est absolument rien passé de notable dans ce match entre deux prétendants à la qualification en phase finale.

lire aussi

Le film de Castres-Clermont

Sous une pluie battante, deux buts de pénalité signés de leur ouvreur international argentin Benjamin Urdapilleta (19e, 23e) permirent aux Castrais de mener chichement au score (6-0). On se demande d'ailleurs ce que les Auvergnats ont bien pu faire durant leur stage de deux jours dans le Tarn pour préparer aussi mal ce rendez-vous...

Malgré le carton jaune infligé à leur pilier remplaçant Wayan de Benedittis (41e) pour fautes répétées en mêlée - zone de souffrance du pack tarnais - les coéquipiers de Mathieu Babillot ont su bloquer les velléités clermontoises pour ensuite inscrire un troisième but (65e, 9-0), histoire de les mettre un peu à l'abri au score. Et un quatrième en toute fin de rencontre pour porter le score à 12-0.

Le nombre d'essai inscrit durant ce match.

Le fait : Clermont bloqué en déplacement

Et de dix ! Les Clermontois ne parviennent pas à s'imposer à l'extérieur, en témoigne leur dixième défaite d'affilée à l'extérieur. Cette incapacité à prendre le meilleur sur l'adversaire est illustrée par leur unique temps fort entre la 32e et la 36e minute devant l'en-but tarnais, conclu par une pénalité contre eux en mêlée après avoir multiplié les temps de jeu inefficaces car trop frontaux et dénués d'imagination.

lire aussi

À Castres, la preuve par trois des numéros 9

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles