Les catamarans F50 débarquent à Plymouth

Cinquième à Chicago, l'équipage français de Quentin Delapierre va tenter de progresser encore sur le plan d'eau de Plymouth. (J. Bunckle/SailGP)

Après les Grands Prix des Bermudes et de Chicago, les neuf équipes du circuit SailGP, dont les Français de Quentin Delapierre, font escale à Plymouth en Angleterre ce week-end pour la troisième étape de la saison.

Troisième étape de la saison, le Grand Prix de Plymouth (Angleterre) donne le coup d'envoi samedi et dimanche (trois manches d'entraînement ce vendredi) de la tournée européenne du circuit international SailGP et de ses catamarans volants F50 (15 m). Après les Bermudes et Chicago, les Australiens de Tom Slingsby occupent la tête du classement devant le Canada et les Anglais de Ben Ainslie qui espèrent interrompre la domination australienne à domicile.

lire aussi

Toute l'actu voile

Du côté des Bleus, l'équipage de Quentin Delapierre entend poursuivre sur sa lancée après sa cinquième place à Chicago (une victoire de manche). « À Plymouth, on va continuer à pousser dans ce sens en essayant de nous focaliser sur l'essentiel, commente le skippeur. L'objectif est de faire une régate pleine, avec deux journées abouties et pas seulement une sur deux. »

Après Plymouth, le circuit SailGP se rendra au Danemark (19-20 août) avant de rallier la France où se déroulera le GP de Saint-Tropez, le week-end du 10 et 11 septembre.

Classement du Championnat (après deux étapes)

1. Australie (Tom Slingsby), 20 pts
2. Canada (Phil Robertson), 17 pts
3. Grande-Bretagne (Ben Ainslie), 17 pts
4. Nouvelle-Zélande (Peter Burling), 12 pts
5. Danemark (Nicolai Sehested), 12 pts
6. France (Quentin Delapierre), 9 pts
7. États-Unis (Jimmy Spithill), 9 pts
8. Espagne (Jordi Xammar), 8 pts
9. Suisse (Sébastien Schneider), 4 pts

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles