CDF - Pour battre le PSG en finale, Rennes s'était inspiré de Manchester United

Goal.com

Samedi, la finale de la Coupe de France 2020 devait opposer le Paris Saint-Germain à l'AS Saint-Etienne. Malheureusement, pandémie de coronavirus oblige, celle-ci ne s'est pas déroulée comme prévue, ayant été reportée. Le PSG devra donc attendre encore un peu pour tenter d'essuyer l'affront vécu la saison dernière. Pour rappel, les Parisiens s'étaient inclinés en finale face au Stade Rennais (2-2), au terme d'une séance de tirs au but, alors qu'ils avaient mené au score 2 buts à 0. 

Coupe de France, PSG-ASSE : le choc des époques

Benjamin Bourigeaud, joueur des Rouge et Noir, est revenu dans les colonnes de Ouest France sur cet exploit réalisé par les hommes de Julien Stéphan face à l'ogre parisien. Selon lui, le discours de l'entraîneur a notamment fait la différence, mais aussi le fait d'avoir rigoureusement analysé l'adversaire. 

"Il fallait les amener dans un combat"

"Il nous met des images de ce qu’on a vécu pendant la saison, avec un fond musical. Il se positionne derrière nous, dans le fond de la salle, pour parler. Donc, en plus de la vidéo, tu as son écho, sa voix, qui te vient. C’est un moment particulier… Il y a aussi la préparation du match. Elle est intense. Beaucoup de monde parle, donne des consignes. Chacun est concentré, chacun sait ce qu’il a à faire. Le coach avait déjà, avant même de monter dans le bus et de quitter l’hôtel, mis les choses en place. On savait où il fallait les emmener, les Parisiens" , a ainsi déclaré le milieu de terrain du Stade Rennais, modèle de combativité sur les terrains. 

"Personne n’a baissé la tête. Personne n’a baissé les bras. Personne ne s’est engueulé non plus. On s’est dit les choses clairement, on s’est redit ce qu’on avait à faire. (...) Il fallait les amener dans un combat, là où ils ne seraient pas à l’aise. Des images, dans la causerie du coach, montraient leur élimination contre Manchester en Ligue des Champions, montraient qu’il fallait leur mettre le doute. On a réussi à le faire", a ensuite ajouté Benjamin Bourigeaud.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi