Ceferin estime que l’UEFA n’a pas assez fait contre le racisme (et tacle la Premier League)

Dans une interview accordée au Daily Mirror, Aleksander Ceferin, président de l’UEFA, reconnait ne pas avoir pris la mesure du problème du racisme dans le football lors de sa prise de fonction en 2016. Il estime que la confédération n’a pas assez fait dans la lutte contre ce problème qu’il juge très compliqué à endiguer. Il défend ses mesures (comme l’opération Football contre le racisme en Europe) et prend l’exemple des championnats qui n’ont pas, non plus, trouver la solution.

"Nous ne sommes pas que des gars en Ferrari"

"Je ne blâme pas les joueurs pour ce qu'ils disent, a-t-il confié. Je comprends que les joueurs sont désespérés à cause des incidents qui se produisent encore et encore. Bien sûr, vous voulez dire (à l'UEFA, ndlr): 'Allez au diable!'Je sais. Mais je ne suis pas si naïf de penser que nous avons fait tout ce que nous pouvions et que tout est fini maintenant. Nous n’en avons pas fait assez. Nous essayons et nous nous en soucions. Nous ne sommes pas seulement des gars à Nyon assis en train de manger de la nourriture de luxe et de conduire des Ferrari."

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"Avec tout le respect que je vous dois, ces questions sont sans issue, regrette-t-il. L'entraîneur de l'équipe nationale anglaise et certains joueurs ont fait l'éloge de ce protocole en trois étapes (qui va de l'avertissement des supporters à l'arrêt du match en cas de débordement raciste). Donc que fais-tu? Écoutez et dites: ‘Le match est terminé, nous ne...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi