"C'est l'asphyxie dans le football amateur", déplore Frédéric Thiriez, candidat à la présidence de la FFF, qui veut lancer "un plan d'urgence"

franceinfo
·1 min de lecture

"C'est l'asphyxie dans le football amateur et nous regardons ailleurs", déplore samedi 6 février sur franceinfo le candidat à la présidence de la Fédération française de football Frédéric Thiriez, qui annonce vouloir lancer "un plan d'urgence" pour le foot amateur. L'ancien président de la Ligue de football professionnel (LFP) propose "40 millions d’euros pour nos 15 000 clubs", par le biais d'un "prêt garanti par l'Etat".

franceinfo : Noël Le Graët brigue un quatrième mandat. Il disait sur franceinfo, qu'avec la crise, il faut de la continuité. Vous vous voulez la rupture ?

Frédéric Thiriez : En écoutant le président Le Graët ce matin, j'avais l'impression d'entendre ‘Dormez, braves gens, tout va bien. Je suis là.’ Eh bien non, tout ne va pas bien dans le football. Tout va mal et il faut donc du changement et du renouveau. Je ne parle même pas du football professionnel. Heureusement, la Ligue a réussi à trouver un accord provisoire avec Canal. Mais je parle du football amateur. Le football amateur, c’est nos deux millions de jeunes et moins jeunes qui jouent, nos 15 000 clubs, nos 400 000 bénévoles. C'est l'asphyxie dans le football amateur et nous regardons ailleurs. Le foot amateur crie au secours et nous regardons ailleurs. Qu'est ce qui a été fait pour le football amateur ? Rien.

Noël Le Graët dit que le foot amateur n'a jamais été autant soutenu qu'aujourd'hui. C'est près d'un tiers du budget de la Fédération ?

Alors, j'ai l'impression que le président est un peu (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi