Le Chakhtior Donetsk et huit clubs russes déboutés par le Tribunal arbitral du sport

Le Chakhtior réclamait notamment 40 millions d'euros à la FIFA. (A. Martin/L'Équipe)

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a débouté ce vendredi le Chakhtior Donetsk ainsi que huit clubs russes qui s'estimaient lésés par le départ de nombreux joueurs sans indemnité en raison de la guerre en Ukraine.

À la suite du prolongement, jusqu'au 30 juin 2023, de la possibilité pour les joueurs étrangers en Ukraine et Russie, de signer des contrats ailleurs sans attendre la période officielle des transferts, le Chakhtior Donetsk et huit clubs russes (Dynamo Moscou, Lokomotiv Moscou, CSKA Moscou, Zénith Saint-Pétersbourg, Sotchi, Krasnodar, Rostov et Rubin Kazan) ont contesté ces mesures auprès du Tribunal arbitral du sport.

lire aussi : Le football ukrainien entre espoir et renaissance

Ce vendredi, l'instance les a déboutés. « Les deux panels ont souligné que la décision contestée était la conséquence d'un objectif légitime, à la lumière des statuts de la FIFA, et que les mesures adoptées n'étaient pas grossièrement disproportionnées et restaient dans la sphère d'appréciation accordée à la FIFA par le droit suisse », est-il stipulé dans le document officiel. Le Chakhtior réclamait notamment 40 millions d'euros à la FIFA, s'estimant lésé après le départ de nombreux joueurs en raison de la guerre en Ukraine.

lire aussi : Le sport face à la guerre en Ukraine