Chambéry et Limoges relèvent la tête en Liqui Moly Starligue

Benjamin Richert (11 buts) a mené Chambéry à la victoire à Créteil. (E. Garnier/L'Équipe)

Chambéry, vainqueur à Créteil samedi (36-32) et Limoges, tombeur de Toulouse (33-31), ont retrouvé le sourire lors de la 2e journée après leurs revers en ouverture du Championnat.

Les déçus de la première journée se rebiffent. Comme Aix la veille face à Istres (34-27 avec 7 buts de Kristjan Kristjansson), Chambéry, Limoges et Ivry ont tous relevé la tête samedi lors de la 2e journée, après s'être inclinés en ouverture de la de Liqui Moly Starligue.

Chambéry, emmené par les flamboyants Benjamin Richert (11/13 au tir, dont 5/5 sur penalty) et Gustavo Rodrigues (7/10), s'est imposé à Créteil (36-32) malgré la formidable prestation du pivot francilien Benjamin Aman (9/9). Limoges a fait chuter Toulouse (33-31) avec 13 arrêts de Yann Genty et 5 buts chacun pour le trio Angel Fernandez - Nicolas Nieto - Romuald Kollé. Les joueurs d'Alberto Entrerrios ont mené toute la partie et compté jusqu'à sept buts d'avance (28-21, 49e). Le goleador toulousain Erwin Feuchtmann a claqué dix buts en vain.

lire aussi

Calendrier & résultats de la Liqui Moly Starligue

Improbable tombeur d'Aix (34-27) une semaine plus tôt, Chartres était cette fois du mauvais côté de la surprise, battu à domicile contre toute attente par Ivry (27-33). Le promu, dominateur dès la première période (14-18 à la pause), empoche déjà deux points précieux en vue de l'objectif maintien.

Cesson, seul à faire le plein

Cesson a en revanche confirmé son bon démarrage en étouffant Saint-Raphaël (28-24) grâce notamment à son gardien Arnaud Tabarand, qui a livré un énorme duel au portier de l'équipe de France Vincent Gérard. Après un début de match délicat (3-8, 15e), les Irréductibles sont revenus dans la partie avant la pause (11-10) et se sont détachés lors du second acte. Seul, pour l'instant, à avoir remporté ses deux premiers matches, le club breton est leader provisoire en attendant les trois derniers matches de la journée.

lire aussi

Toute l'actualité du hand

Samedi, le Paris-SG recevra Sélestat et Dunkerque accueillera Nîmes, deux rencontres placées sous le signe des retrouvailles : entre les frères jumeaux Omeyer, Thierry le manager général parisien et Christian le président du promu sélestadien ; et entre Franck Maurice, le nouvel entraîneur dunkerquois, et l'équipe gardoise qu'il coachait pendant les huit dernières saisons. Restera, dimanche, le choc Montpellier-Nantes, déjà crucial pour la course au titre et à la Ligue des champions.