Le champagne disparaît des podiums de F1

·2 min de lecture

C’est la fin d’une tradition qui remontait à 1967. A l’époque, l’Américain Dan Gurney triomphe aux 24 Heures du Mans, secoue une bouteille de champagne et fait sauter son bouchon. Dans la foulée, cette boisson s’est installée sur les podiums de Formule 1, la discipline reine du sport automobile. Mais le 21 mars prochain, le vainqueur du Grand Prix de Bahreïn n’aspergera personne avec du champagne pour le début de la saison 2021. Comme l’expliquent L’Equipe et Europe 1, une page va se tourner et le champagne va disparaître des podiums de la F1.

La raison ? Le contrat avec la Maison Devavry, qui fournissait la F1, n’a en effet pas été renouvelé. Selon Europe 1, le deal n’était plus si rentable pour cette exploitation familiale située près de Reims, qui devait payer plusieurs millions d’euros pour que sa cuvée Carbon permette de célébrer la victoire sur les podiums de F1 depuis 2017. "Chaque bouteille est entourée d'un revêtement en carbone, un procédé dont la mise au point a duré quatre ans et qui demande au maître artisan une semaine complète pour chaque bouteille et 21 étapes très précises à suivre", pouvait-on lire à l’époque dans un communiqué relayé par Le Figaro.

>> A lire aussi - Champagne : comment les petits vignerons résistent aux grandes maisons

Mais que les pilotes de F1 se rassurent : ils ne vont pas mourir de soif sur le podium. Le champagne sera remplacé par du vin effervescent, dont le producteur a un nom prédestiné : Ferrari. Il n’y a toutefois aucun lien entre ce viticulteur italien et la marque automobile du même nom. La durée du contrat n’a pas été précisée. Entre 2015 et 2017, les pilotes de F1 avaient déjà dû se “contenter” de mousseux sur le podium, alors que le contrat en vigueur depuis 2000 avec le champagne Mumm n’avait pas été renouvelé. Bernie Ecclestone, le grand patron de la F1 à l’époque, avait balayé la proposition de la filiale de Pernod-Ricard, qui espérait faire passer son contrat de 10 à 5 millions d’euros par saison, relatait Le Figaro. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Voici les magasins Lidl qui vendront Monsieur Cuisine Connect, des syndics de copropriété trop gourmands... Le flash éco du jour
Emmanuel Macron refuserait l'extension du confinement le week-end
L'impressionnant garde-manger de Top Chef
Brexit : le Royaume-Uni va créer 8 ports francs pour doper l’économie
Le Royaume-Uni va remonter l’impôt sur les sociétés face à l’envolée de la dette