Championnat de France des rallyes : Quentin Giordano y est presque

Quentin Giordano et Kevin Parent peuvent être sacrés champions dès samedi soir. (F.Peisson/L'Equipe)

S'ils terminent dans le Top 4 du Critérium des Cévennes, Quentin Giordano et son copilote Kevin Parent seront assurés des titres de champions de France avant même la dernière manche au Var.

Les Jeux sont presque faits... Avec deux victoires et cinq deuxièmes places en sept épreuves, soit 150 points au compteur, Quentin Giordano et Kevin Parent touchent presque au but. Compte-tenu du plus mauvais résultat retranché en fin de saison, s'ils terminent au pire quatrième samedi soir à Montpellier, ils seront assurés des titres de champions de France pilote et copilote. Une cinquième place leur suffit même s'ils prennent ensuite le départ du rallye du Var fin novembre, grâce aux deux points de bonus alors attribués qui sont, eux, acquis définitivement (hors décompte).


lire aussi

Bonato toujours invaincu au Coeur de France, Giordano se rapproche du titre

Dans ce contexte, inutile de dire que le pilote de la Volkswagen Polo GTi R5 du Sarrazin Motorsport, équipe qui joue quasiment à domicile ce week-end, ne va prendre aucun risque sur des routes toujours piégeuses en automne au pied du Mont Aigoual. Giordano va appliquer la même stratégie que lors des derniers rendez-vous : calquer son rythme sur celui de son principal rival, Nicolas Ciamin (Hyundai i20 N Rally2), 2e au Championnat avec 118 unités.


Bonato peut être vice-champion

Ce dernier doit impérativement s'imposer à deux reprises et espérer deux contre-performances de Giordano... Le Niçois devra aussi se méfier d'un retour éventuel de Yoann Bonato (Citroën C3 Rally2), qui reste sur trois victoires d'affilées (quatre au total pour trois abandons). Avec douze points de retard sur Ciamin et sans aucun décompte à prévoir, il peut toujours coiffer la place de vice-champion s'il remporte les deux derniers rallyes.

D'autant que le quadruple champion de France sort d'une belle victoire en Catalogne, dans le cadre du dernier rallye ERC de la saison disputé en doublure du WRC. Il reste ainsi sur quatre succès consécutivement, depuis le rallye du Mont-Blanc début septembre.

Ce Critérium des Cévennes, 63e du nom, a quasiment fait le plein avec 173 équipages engagés. Parmi-eux, outre les trois favoris déjà cités, on retrouvera Cédric Robert (Alpine A110 Rallye RGT), quatrième au classement du Championnat et leader de la catégorie deux roues motrices, William Wagner (VW Polo), Hugo Margaillan (C3), Eric Mauffrey et Patrick Rouillard (Skoda Fabia Rally2 evo).


Campana et Mourgues de retour

Trois autres pilotes seront également à surveiller : Pierre Campana, vainqueur ici en 2011, de retour à 37 ans au volant d'une Skoda Fabia Rally2 evo, et les deux locaux Jean-François Mourgues (Alpine A110 Rally RGT), vainqueur ici en 2001 et 2009, et Yannick Vivens (DS3 R5).

196,17 km de chronos sont au programme de ce Critérium des Cévennes, vendredi et samedi, avec notamment une épreuve spéciale « marathon » de 38,63 km programmée en avant-dernière position samedi après-midi. Le tout sur un terrain délicat, toujours parsemé de feuilles de châtaigniers, avec de la brume possible en fin de journée mais, normalement, un temps plutôt sec et chaud cette année.