Championnats d'Europe de natation : la nouvelle génération française très prometteuse

La nouvelle génération de nageurs français brille aux championnats d'Europe . Ce samedi, deux nouvelles médailles sont venues s'ajouter au palmarès des Tricolores. L'une en argent et la première en or. De l'or grâce à Yohann Ndoye Brouard, premier grand titre pour le nageur de 21 ans, originaire d'Annecy, qui a confirmé les promesses placées en lui en survolant sa finale du 200 mètres dos en 1 minute, 55 secondes et 62 centièmes, battant au passage le record de France.

Or pour Ndoye Brouard, argent pour Wattel

 

Un titre que Ndoye Brouard ne voulait pas laisser filer. "Je me sentais fort mais j'étais fatigué après hier soir. Ça m'a fait beaucoup d'émotions, mais j'ai vu que j'étais avec tout le monde et j'ai vu ce qu'il me restait et je me suis dit 'Y'a pas moyen, elle est pour moi celle-là", a-t-il déclaré après la course.

 

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici

Après l'or, l'argent s'est ajouté à la fête grâce à Marie Wattel, qui s'est classée deuxième sur le 50 mètres papillon, améliorant son record personnel. La Lilloise débutera la défense de son titre européen, gagné en 2020 sur 100 mètres papillon à partir de ce dimanche. Seul point noir, la quatrième place de Maxime Grousset sur 100 mètres nage libre. Course remportée par le jeune Roumain de 17 ans David Popovici, qui a battu le record du monde en 46 secondes et 86 centièmes. La France compte désormais six médailles dans ces championnats et nul doute que dans les prochains jours, la nouve...


Lire la suite sur Europe1