La championne de ski-alpinisme Adèle Milloz est décédée dans le massif du Mont-Blanc

Dimanche matin, les circonstances du drame n'étaient pas encore déterminées. (photo illustration) (Alnoche/Presse Sports)

La championne française de ski-alpinisme Adèle Milloz a été victime d'une chute mortelle vendredi dans le massif du Mont-Blanc, à 26 ans. Une femme qui l'accompagnait est également décédée.

Triste nouvelle dans le monde du ski-alpinisme. Adèle Milloz est décédée vendredi, en même temps qu'une autre femme, lors de l'ascension de la voie normale du Peigne, dans le massif du Mont-Blanc. Celle qui avait été couronnée championne du monde de ski-alpinisme en sprint et en individuel en 2017 était âgée de 26 ans et avait arrêtée sa carrière en 2018 après une 6e place à la Pierra Menta, mythique course de ski-alpinisme.

Milloz était en formation de guide de haute montagne au sein de l'École nationale de ski et d'alpinisme (ENSA) de Chamonix, et était accompagnée par une cliente au moment de l'accident. Les corps des victimes « ont été trouvés dans une face de l'aiguille par des témoins qui parcouraient également le sommet et qui ont passé l'alerte », a expliqué le peloton de gendarmerie de haute montagne de Chamonix.

Selon le communiqué publié par la Fédération française de la montagne et de l'escalade (FFME), « les circonstances du drame ne sont pas encore déterminées ». Une enquête pour déterminer les causes de l'accident est en cours selon les dires d'une source issue de la gendarmerie auprès de l'AFP.