CHAN 2020: le Maroc à la peine face au Rwanda, le Togo se relance

·2 min de lecture

Le Maroc, tenant du titre, pouvait espérer se qualifier pour les quarts de finale en battant ce vendredi 22 janvier le Rwanda. Mais les Lions de l'Atlas devront patienter. Les deux équipes se sont quittées sur un nul (0-0). Le Togo s’est imposé 2-1 face à l’Ouganda et reste en course pour un éventuel quart de finale.

Lors de cette deuxième journée, le Maroc, tenant du titre, tentait de profiter de cette rencontre à Douala face au Rwanda pour s’emparer du premier ticket pour les quarts de finale. Dominateurs face au Togo (1-0) pour leur entrée en lice, les Lions de l’Atlas avaient gâché pas mal d’occasions. Face au Rwanda qui avait fait match nul lors de sa première sortie contre l’Ouganda (0-0), les Marocains n’ont pas montré grand-chose lors de la première période avec aucun tir cadré malgré une possession de balle supérieure mais visiblement stérile. Les deux formations sont rentrées aux vestiaires avec un score vierge.

De retour sur la pelouse, les Marocains poussent et Ayoub El Kaabi, meilleur buteur (9 buts) et joueur de la précédente édition, frappe du gauche à l’entrée de la surface de réparation. Le cuir est stoppé par le gardien Rwandais (51e). Mais ensuite, les Marocains n’arrivent pas à trouver la faille et doivent se contenter d’un nul.

Le Rwanda décroche un précieux point qui lui permet d’espérer une validation en quarts face aux Éperviers lors de la dernière journée. Le Maroc jouera donc la qualification mardi prochain lors du dernier match face à l’Ouganda.

Le Togo fait la bonne opération du jour

Dans l’autre rencontre du jour, le Togo, sans l’entraîneur national Jean-Paul Abalo, testé positif au Covid-19, jouait sa survie face à l’Ouganda. Les Éperviers A’ n’avaient pas le droit à la défaite pour rester en course pour les quarts de finale. Les Togolais avaient perdu leur première rencontre face au Maroc. Et l’Ouganda, qui a participé aux quatre dernières éditions, était bien le favori de cette confrontation.

Malgré un nombre élevé d’occasion comme ce tir puissant de Bright Akukani qui passe juste au-dessus de la cage à la 22e minute, l’Ouganda n'a pas trouvé pas la solution en première période.

Juste au retour des vestiaires, c’est finalement le Togo qui ouvre le score à la 48e minute sur un but contre son camp du défenseur Paul Patrick Mbowa. Mais trois minutes plus tard, Saidi Kyeyune envoie un boulet de canon des 35 mètres pour égaliser. À la 57e minute, Yendoutie Richard Nane redonne l’avantage aux Éperviers qui peuvent, grâce à ce bon résultat, espérer rester en course pour les quarts de finale.