Quand la chance a quitté Andrea Fortunato

SO FOOT

En italien, "fortunato" signifie " chanceux". Pourtant, le destin d'Andrea Fortunato, lui, n'a rien de chanceux. Bien au contraire. La vie de cet ancien défenseur latéral de la Juventus s'est arrêté le 25 avril 1995, il y a tout juste 22 ans. Une histoire tragique pour un joueur dont la carrière était jusqu'ici parfaite, entre ascension fulgurante et rêves de grandeur. Un mal incurable, et pourtant tous, y compris les médecins, ont cru qu'Andrea, véritable battant, allait s'en sortir. À tel point que, quelques jours avant sa mort, ses meilleurs compagnons, Vialli, Ravanelli et Baggio, l'avaient appelé en lui donnant rendez-vous à l'entraînement.

Repéré par le Genoa


L'histoire d'Andrea Fortunato débute à Salerne, dans le sud de l'Italie. Comme la plupart des gamins, il joue dans la rue et sur les petits terrains improvisés. Né dans une famille bourgeoise (père cardiologue, mère…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages