Le chant « rent boy », considéré comme homophobe, interdit dans les stades anglais

La Fédération anglaise durcit ses règles contre l'homophobie. (Presse Sports)

La Fédération anglaise a annoncé ce mercredi qu'elle pourrait sanctionner les clubs dont les fans entonnent le chant « rent boy », considéré comme homophobe.

Après que certains supporters de Nottingham ont été auteurs de propos homophobes envers ceux de Chelsea le 1er janvier, puis que Frank Lampard, entraîneur d'Everton, a également été victime de propos discriminatoires lors du match de FA Cup entre Manchester United et Everton (3-1) vendredi, la Fédération anglaise a resserré les vis.

Désormais, elle se réserve le droit de sanctionner les clubs dont les supporters entonneraient « rent boy », (en français, « jeune prostitué »), un chant considéré comme homophobe. « Ces règles s'appliquent à la conduite des supporters lors des matches à domicile et à l'extérieur, et les clubs, quel que soit le niveau, ont la responsabilité de s'assurer que leurs spectateurs se comportent de manière appropriée lorsqu'ils assistent aux matches », a écrit la Fédération dans un communiqué.